Le Paquebot nommé « Budget de Montréal »: le capitaine est-il fiable?

5 Déc

dgSLamontagne

En participant actuellement aux travaux de la Commission des finances sur le budget 2020, nous avons la chance d’échanger sur des sujets brûlants d’actualité avec le directeur général Serge Lamontagne et son équipe. Il nous a donné l’impression qu’il savait conduire et qu’il savait où il s’en allait. Nous allons continuer de garder les yeux grands ouverts!

Voici quelques exemples:

-En 2019 il a lancé une opération de mobilisation du personnel et de citoyens afin de développer un alignement stratégique avec eux. Plutôt que de mettre en place un long processus de création d’un plan stratégique, il a préféré débuter par ceci : faire concorder les plans existants (développement économique, culturel, sportif, etc.) entre eux, tout en les actualisant dans une perspective de transition écologique. Cette dernière est pilotée par Sydney Ribaud ex-dirigeant d’Équiterre et recrue de haut niveau! La Fondation Suzuki aidera à impliquer tous les services dans le plan climat qui inclut une réduction des GES.

-cet alignement s’est basé sur le sondage « Rêver Montréal » auprès de citoyens et sur des ateliers et forums avec le personnel. Par exemple, il a initié des rencontres entre personnels différents ( exemple un pompier avec un col-bleu, une bibliothécaire, etc.) pour recevoir leurs idées sur la métropole de demain et les façons de mieux servir les citoyens de Montréal. Il a suscité des rencontres entre cadres et employés pour favoriser une approche plus collaborative et un meilleur climat de travail. Cet alignement stratégique sera dévoilé en janvier 2020 puis soumis pour validation à une consultation. À suivre donc, car les employés nous disent souvent : ou mais nous écoute-t’on vraiment?

– cet effort de dialogue et de mise à contribution des expertises des employés vise à mieux répondre aux besoins mais aussi à faire face ensemble aux défis majeurs posés par le départ à la retraite de 25% du personnel durant les 5 prochains années. Cela sera utile afin de changer un environnement de travail afin qu’il mise moins sur la surveillance et davantage sur l’autonomie et les résultats obtenus.

-le dg se fixe comme objectif de trouver de nouveaux revenus à Québec et Ottawa, afin de pouvoir entre autres choses réviser à la baisse le recours à une dette plus élevée que les revenus de la Ville et de moins longue durée, ne pas augmenter les taxes aux contribuables, offrir plus de services.

-nous avons questionné l’ajout de nombreux postes d’employés (transport, brigadiers scolaires, inspecteurs de salubrité des logements, etc.). Le dg dit attention à certaines hausses : exemple, chez les pompiers, il y a eu beaucoup trop de temps supplémentaire pour des tâches inévitables ( inondations, canicule, etc.) On élimine ce temps supplémentaire en créant 43 postes : au total, on se retrouve avec une économie d’1M$.

Le capitaine pourra-t’il contenir les hausses de dépenses tout en améliorant le voyage du citoyen?

Pierre Pagé pour Montréal pour tous

%d blogueurs aiment ce contenu :