Archive | performance organisationnelle, indicateurs de performance RSS feed for this section

Commission des finances de la Ville de Montréal : faits saillants, journée du 5 décembre

7 Déc
lucille-et-ppcommfinances-dec15

Sur la photo : Lucille Mallette et Pierre Pagé

Y’a pas d’âge pour apprendre… un tas de choses sur l’administration de notre ville.

Le directeur général et le directeur du Service des Finances nous ont fourni des informations très surprenantes. Dès leur arrivée en poste en 2013-214, ils ont découvert 34 unités ou services qui travaillaient chacun de leur côté, en silo, chacun ayant son responsable des finances, des ressources humaines, des opérations, etc. La direction générale n’avait pas le portrait d’ensemble ni les outils informatiques à jour pour suivre l’évolution de la machine, et pas d’objectifs précis et quantifiables à atteindre. La direction des finances, par exemple, n’avait pas de système pour numériser des milliers de factures, encore moins pour les payer rapidement; le service des relations humaines faisait la plupart des opérations à la main, il y avait plusieurs systèmes de paie, de gestion des caisses de retraite, etc. Pas étonnant que la machine de la Ville soit allée dans tous les sens, même les sens interdits! Lire la suite

Encore des promesses à la STM

27 Nov

La Société de transport de Montréal (STM) promet encore cette année dans le budget 2017 d’augmenter le service de bus. Elle consacrera 23 millions de $ dans l’ajout de services.

Il est douteux que cela puisse répondre aux immenses besoins de tranport collectif en ces temps de remplacement majeur d’infrastructures routières et souterraines. L’an dernier la direction avait pourtant promis de faire face sans problème!

Elle promet aussi de ne pas augmenter les tarifs…durant les 6 premiers mois de l’année.

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/485401/budget-la-stm-gele-ses-tarifs-pour-six-mois-en-2017

Qu’en pensez-vous? Envoyez-nous votre question ou commentaire afin de nous alimenter. Nous participerons à la discussion de la Commission des fiances le vendredi 9 décembre en matinée. Venez-vous avec nous?

P. Pagé

Recommandations à la Commission des finances pour les investissements de la Ville

16 Nov

Pour une 5e année d’affilée, les représentant-e-s  de Montréal pour tous ont pris une part très active aux travaux de la Commission des finances de la Ville de Montréal pour le programme d’investissements (PTI) 2017-1819 qui ont eu lieu du 4 au 11 novembre.

Et nous n’étions pas seuls. Un représentant du Comité logement centre-ville, également abonné de notre groupe, est venu questionner les investissements dans le logement social. Deux représentants de la Coalition Eau Secours impliqué dans le groupe Sauvons l’Anse-à-l’Orme et dans le nôtre sont aussi venus. Notre appel aux groupes a porté fruit!

Une autre belle surprise fut la participation active et dynamique des représentants du Syndicat des cols-bleus. Ils ont informé la Commission de leur expérience positive de collaboration avec les dirigeants du Service de l’Eau qui ont confirmé leurs dires. Ils ont souligné la reconnaissance de l’expertise des employés dans la gestion des réseaux d’aqueduc et d’eaux usées. ILs ont demandé que cela s’étende à d’autres services et que les contrats au privé fassent l’objet de vraies comparaisons avec tous les coûts.

Voici maintenant les propositions que nous avons déposées à la Commission qui peut choisir de les présenter au Conseil municipal pour adoption. On verra bien. Nous exigeons de meilleures performances au niveau de la planification, conception, réalisation, contrôle et évaluation des investissements de la Ville de Montréal.

Notez qu’une de ces propositions, la numéro 7 demande à la Commission et au Conseil municipalde nous appuyer auprès du Ministère des Finances du Québec  d’ élargir et afin d’enrichir le programme Subvention pour aînés relatif à une hausse de taxes municipales instauré en 2015 Lire la suite

La Ville se traîne la carcasse selon le vérificateur général

18 Mai

Cadre législatif inadapté, bureaucratie lourde, manque de rigueur et recul dans les suivis de ses recommandations, donc relâchement! Aussi uelques avancées dans les contrats de déneigement. Voilà l’essentiel des propos du vérificateur général de la Ville de Montréal.

 

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/471197/montreal-la-ville-tarde-a-appliquer-les-recommandations-dit-le-v-g

Étude de HEC: l’administration municipale de Montréal progresse, mais si peu!

9 Mai

Selon ces derniers chiffres en date de 2014, l’administration municipale de Montréal progresse, mais pas tant que ça.

Selon les travaux d’une équipe de HEC, la Ville a réussi à ralentir de façon importante l’augmentation des dépenses! Mais le score général n’est pas joli: 10e sur 10 villes comparables, 45% plus chers que les municipalités de même taille.
Et c’est encore 10e sur 10 pour les dépenses par habitant, les dépenses administratives , la police, les pompiers, la Voirie, le déneigement, les égoûts, les rémunérations, celles des cadres, celles des cols-bleus.
Ouf! au moins , il y a le 5e rang sur 10 pour les déchets et le 4e pour la dette.

La route du changement est et sera longue! D’accord?

http://plus.lapresse.ca/screens/91f1d254-54c7-41e6-aa7e-5825921d39d6|1G-eDnU1HwuU.html

http://plus.lapresse.ca/screens/91f1d254-54c7-41e6-aa7e-5825921d39d6|1G-eKGPD6CtY.html

Notre plan d’action 2015: qu en pensez-vous?

25 Jan

Nous avons repris avec enthousiasme nos réflexions et actions. Voici notre Plan d’action 2015.

Nous avons besoin de votre opinion, c’est notre carburant. Dites-nous ce que vous en pensez?

Dites-nous si vous êtes d’accord :

-avec notre revendication qui demande qu’au moins puissent payer leurs taxes foncières en 4 versements? sachant que l’administration actuelle refuse de l’offrir à tous les contribuables à cause de son coût trop élevé! Lire la suite

Montréal pour tous et le Palmarès HEC: quel plan sérieux de redressement?

9 Oct

Nous avons suivi assidûment les travaux des 3 dernières années de la Commission des finances de la Ville de Montréal. Nous basant sur cette expérience, nous trouvons assez minces les réactions des 4 principaux candidats à la mairie aux résultats de l’étude récente menée par le Centre sur la productivité et la prospérité du HEC Montréal. Cette dernière affirme avec sérieux que les services de Montréal coûtent 59% plus cher que la moyenne des 9 autres villes québécoises de plus de 100 000 habitants! Classant Montréal bonne dernière sur 8 des 11 indicateurs étudiés (score général, dépenses totales, voirie, déneigement, police, incendie, égouts, aqueduc).

Les 4 candidats ne mordent guère dans les sujets en disant qu’ils vont améliorer la gestion en contrôlant mieux les dépenses ainsi que la qualité des travaux et services. Nous vous suggérons de leur demander quel est leur plan de réduction des dépenses? Quelle place donnent-ils à ces éléments plus précis?

À court terme, vous engagez-vous à proposer des mesures énergiques d’économies afin d’enrayer « l’incontinence des dépenses publiques » (Peter Trent dans la Folie des grandeurs, édition Septentrion, mai 2012), telles que :

-réduction du nombre de cadres et d’attachés politiques;

-demande d’un taux d’encadrement d’un pour 9 ( rapport sur l’allègement des structures et de l’encadrement (lean management);

-gel de tout bonus durant 1 an, mise en place d’un système avec objectifs à atteindre pour chaque service et chaque cadre, reconsidération des boni seulement si le rendement est amélioré;

-annulation de toute allocation automatique de transport non justifiée; obligation d’utiliser soit les véhicules de la ville soit les autos de Communauto afin de limiter les dépenses et la pollution;

-mise en place plus rapide de logiciels libres; économies dans la gestion des contrats informatique;

-économies dans les contrats de déneigement, ramassage des ordures, collecte des matières recyclables;

-achats groupés ou achats directs de matières premières;

-et côté augmentation des revenus, taxation ou tarifs accrus pour les embouteilleurs d’eau qui utilisent à bas prix l’eau de la Ville de Montréal pour la revendre à prix fort tels que Pepsi-Aquafina.

À moyen terme, proposez-vous un plan annuel ou triennal de réduction des coûts, incluant des mesures telles que :

-réduire le budget global des services de police et de sécurité incendie qui est de $ 1,134 milliard, incluant de restreindre l’achat de véhicules, alors que le taux de criminalité est en baisse.

-fournir un portrait clair de la situation d’ensemble, incluant les hauts dirigeants, cadres, les contractuels/temporaires. Puis réduire la part du budget de la Ville de Montréal ( plus de 50%) qui va en salaires, retraites et avantages sociaux par une réorganisation du travail avec des objectifs et rendements à atteindre, des évaluations du personnel; ceci afin de réduire les écarts dans les rémunérations qui sont en moyenne de 20% plus élevés que dans la fonction publique québécoise.

-aborder autrement les prochaines négotiations collectives. Mettre de l’avant la situation des contribuables montréalais, leur capacité de payer. Puis le besoin d’une organisation du travail beaucoup plus efficace, avec comme but les services aux citoyens.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur notre page Facebook!

Montréal pour tous!