Archive | Budget RSS feed for this section

Bref portrait des finances de notre ville et un espoir en 2019!

13 Fév
  1. Rions ensemble si vous avez raté cette image hier
  2. De bons points
  3. De mauvais points
  4. Un espoir pour le budget et PTI 2019

 

  1. Rions ensemble si vous avez raté cette image hier

votremaisonvuepar

 

  1. Les bons points :

Notre ville avance vite: il y a beaucoup plus de travaux faits ces dernières années (le double de 2013), mieux faits (pas toujours), sans trop de retard ni de corruption (apparente!) et avec de meilleures comparaisons avec d’autres villes, avec moins de postes-clés confiés au privé. Et corrections des erreurs de Griffintown (pas d’écoles ni de commerces locaux).

De gros investissements ( 6 Milliards sur 3 ans) se poursuivront durant les 3 années à venir dans beaucoup de secteurs et quartiers de la ville, sous et sur les rues: voici des exemples :

123 Millions$ rue Ste-Catherine, 72 M$ Boulevard Pie-IX, 61M $ Plaza St-Hubert, 165M$ Parc Jean-Drapeau, divers centres de traitement des matières résiduelles 211M$, Arénas mises aux normes 50M$, Bibliothèques 63M$ Piscines : 76M$, Quartier des spectacles : 58M$, Campus Outremont : 44M$

Immeubles et protection et remplacement de véhicules de la Police et des pompiers 201M$, nouvelles technologies de l’information : 224M$, renouvellement des expositions permanentes de plusieurs musées. Etc. Tout cela avec nos taxes, des subventions de Québec, des contributions des autres villes de l’Île et des emprunts importants.

3) Les mauvais points :

De 1976 (jeux Olympiques) à 2013 environ, la Ville a très très peu investi dans ses infrastructures et ses fonds de retraite. Il y a donc de terribles déficits d’entretien et de contribution, dont certains diminuent lentement :

-déficits majeurs d’entretien des conduites et installations d’eau potable et eaux usées, des rues et artères, des technologies de l’information, des immeubles;

-déficit dans la contribution de l’employeur (la Ville) dans les fonds de retraite d’employés.

4) Notre espoir :

Que l’administration municipale nous présente avant l’adoption du budget 2019 un vrai portrait d’ensemble avec des choix de solutions à moyen terme, et qu’elle en discute avec les citoyens en toute transparence.

Pierre Pagé, Lucille Mallette, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lise Lauzon, pour

« Montréal Pour Tous »

Aidez-nous à recruter de nouveaux membres pour augmenter notre influence. Demandez-nous notre feuillet.

Advertisements

Hausses de tarifs 2018 et préparation Budget 2019

29 Jan

1) Revenant sur le budget 2018 voté tel que non amendé, voici encore des hausses surprises…de tarifs.

http://plus.lapresse.ca/screens/3927d278-bd91-477a-9744-68191cd54928|_0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Mais au moins, le chef de police coupe des postes de haut gradés de la police
http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201801/26/01-5151506-spvm-le-nouveau-chef-coupe-sept-postes-dans-la-haute-direction.php

2) Pour nous préparer à la révision de la fiscalité municipale annoncée à Montréal, voici un excellent point de vue de l’IRIS sur la révision et réforme du système de taxation foncière qui nous aidera à réfléchir plus en profondeur sur cet épineux dossier! Va falloir nous préparer encore plus à l’avance et arriver à une ou des propositions pour le budget 2019!

http://plus.lapresse.ca/screens/6b989e43-f7b6-49f6-a921-3ee9891fed6e__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Microsite+Share&utm_content=Screen

Pierre Pagé ,Johanne Dion, Lise Lauzon, Jeanie Baudchon et Lucille Mallette

pour MontréalPourTous

Déception à l’Hôtel-de-Ville: budget 2018

23 Jan

Voici nos questions posées hier soir et les réponses de notre Mairesse:

http://webtv.coop/category/video/Assemblee-du-conseil-municipal-de-Montreal-22-janvier-2018-Questions-du-public/420757eb45c5dc3ecfe18ef27e9b09ce/22

de 12.55 à 18.50

Un autre citoyen de notre réseau  l’interpelle sur la situation des gens ordinaires dont les revenus n’augmentent pas au rythme de l’inflation et des taxes: de 12.50 à 16.00

Voici le lien vers notre lettre au Journal Le Devoir ce matin qui détaille nos positions :

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518227/attention-au-lien-de-confiance-avec-les-montrealais

Voici le point de vue de 2 personnes de notre réseau qui partagent notre déception

« Bravo Montréal pour tous – vous exprimez avec beaucoup de sincérité la déception ressentie. MERCI. »        Sarah H.

« (…) je suis d’accord avec votre vision.  Madame Plante risque de briser un lien de confiance. Elle nous a donné beaucoup d’espoir par sa personnalité charismatique, son apparente transparence et sa position ferme.  Nous comprenons qu’elle met de l’avant ses priorités; le logement social et le transport en commun mais elle semble oublier ceux qui sont le pain et le beurre:  propriétaires résidentiels et commerciaux.

De plus, nous avons entendu aux informations que les contraventions pour le stationnement seront à la hausse.  C’est déjà difficile de stationner à Montréal dans les quartiers avec vignette, il faut faire plusieurs rues avant  de trouver un espace.  Centre-ville, oublions car il n’y a que les stationnements privés qui peuvent nous assurer un espace.  La mairesse semble prendre le flambeau de Coderre.  Faire de Montréal une grande métropole, développer le  transport en commun, la ligne rose, les logements sociaux  mais finalement qui va payer tous ces projets? Une grande ville sur un grand territoire. Attention à la planification. Il faut avoir une vision claire de l’avenir et non pas lancer des  projets  dans toutes  directions. »      Yolande G.

Autres nouvelles:

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518207/4-millions-en-indemnites-de-depart-pour-les-elus-montrealais

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518209/montreal-reverra-a-la-hausse-le-montant-des-contraventions

Au Conseil municipal ce soir: amendez votre budget

22 Jan

Lettre ouverte à Madame Plante : N’endommagez pas votre lien de confiance avec les Montréalais

Montréal pour tous a participé pour une 7e année aux travaux de la Commission des Finances relativement au budget 2018. Nous implorerons `nouveau ce soir au Coinseil municipal la Mairesse et son équipe de ne pas endommager le lien de confiance.

Ces travaux ouverts au public permettent de bien entendre et comprendre les données et les arguments des hauts fonctionnaires, des élus de la majorité et de l’opposition. Après une semaine passionnante et éreintante de travail, nous ne sommes pas convaincus de la nécessité de l’effort spécial demandé aux payeurs de taxes, en termes de hausses de revenus ni en termes de hausses urgentes de dépenses.

Au-delà des montants d’argent en cause et du bien fondé de dépenses urgentes à faire, la question plus fondamentale est l’état de confiance des citoyens envers leur administration. La hausse de taxes vient contredire la promesse centrale: ne pas hausser les taxes à un niveau plus élevé que l’inflation.

Pire, l’explication non transparente est venue en rajouter: vous avez mal compris notre promesse. Une autre option de communication était possible : nous sommes une nouvelle administration, nous n’avions pas les chiffres exacts auparavant, nous nous excusons de ne pouvoir respecter notre promesse.

En l’absence d’une telle explication, une forte déception, constatée auprès de nos concitoyens, a été relevée par les médias. Ce fut une onde de choc vu le capital de sympathie et de confiance que la nouvelle Mairesse avait su créer puis développer tout au long de la dernière campagne, avec le sourire.

Madame Plante, nous vous implorons d’amender votre budget afin de stopper cette onde de choc et reprendre une bonne partie de la confiance que vous avez su si bien gagner. Nous vous implorons de continuer le travail de retissage de confiance qui était en marche depuis la fin de l’administration du Maire Gérald Tremblay et de ces années troubles de gestion municipale.

Lire la suite

Premières réactions au budget 2018 de la Ville de Montréal

11 Jan

Un « budget de transition », mais transition vers quoi?

L’administration Plante-Dorais a présenté mercredi le 10 janvier un budget dit de transition. Comme beaucoup de contribuables, nous sommes déçus de ce budget: il ne comprend aucun répit pour les propriétaires d’immeubles de 5 logements et moins ni pour les petits commerçants; il ne respecte pas la promesse faite en campagne électorale de ne pas hausser les taxes foncières de plus que l’augmentation du taux d’inflation. Et surtout il ne laisse pas augurer des changements structurels touchant tant de nouveaux revenus que des réductions majeures de dépenses qui viendraient soulager le fardeau fiscal.

Nous nous attendions à un répit dans les hausses du fardeau des Montréalais, tel que promis. Lire la suite

Au lendemain de l’élection à la Mairie de Montréal

24 Nov

Bonjour

0040-57-4069-00-04_bigger                      C59DmQoWcAATHiS

1) Nous avons acheminé nos félicitations à tous les élu-e-s;
2) Nous avons acheminé notre première demande au nouveau président du Comité Exécutif;
3) Prochaines étapes de notre travail;
4) Un outil passionnant pour comparer les coûts des services que nous payons.

1) Nous avons acheminé nos félicitations à tous les élu-e-s. Nous nous réjouissons de la composition d’un Conseil municipal fort, d’une première mairesse surprenante, d’une opposition intéressante, incluant une première élue autochtone, une ex-présidente du Conseil des Montréalaises.

lettreeluesfelicitationselections2017
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1066144/marie-josee-parent-premiere-elue-autochtone-montreal-elections-coderre

2) Première demande au nouveau président du Comité exécutif, M. Benoît Dorais: une hausse de taxes limitée au vrai taux d’inflation dans le prochain budget et un premier rendez-vous.
lettreBDoraispresCE18nov2017

3) Prochaines étapes : prochain Conseil municipalhistorique le lundi 27 novembre à 19h00 :venez-vous avec nous? prochain PTI (investissements) à la mi-décembre, prochain Budget mi-janvier : on y sera!

4) Pour s’y préparer; un outil passionnant du CPP HEC, qui compare le coût du Service de la Police de Montréal par rapport aux autres villes du Québec, ceux de l’eau, des infrastructures, etc. Et un texte explicatif.

http://cpp.hec.ca/palmares2016/index.html

http://cpp.hec.ca/wp-content/uploads/2017/10/PP-2017-02.pdf

Bonne lecture, P. Pagé, J. Dion, L. Lauzon, L. Mallette, J. Baudchon et G. Thériault

pour Montréal Pour Tous

Nos derniers éclairages sur le choix du Maire de Montréal le 5 novembre

3 Nov

Bonjour,

1) Commençons par rire un peu..jaune

 

2) Pour éclairer votre choix du Maire de Montréal le 5 novembre sur le 3e thème : taxes et mixité des quartiers

 

3) Pour éclairer votre choix final: des prises de position pour et contre

 

1) Commençons par rire un peu  jaune : cet arbre symbolise la situation actuelle d’un propriétaire qui vit dans sa résidence depuis longtemps, qui a des racines, qui vit l’érosion de ses revenus de travail ou de retraite mais que les hausses de taxes poussent vers le précipice soit l’abandon de son quartier!

Images intégrées 1

2) Pour éclairer votre choix du Maire de Montréal le 5 novembre sur le thème des taxes et mixité sociale des quartiers

Nous rappelons ici l’essentiel de nos demandes telles que formulées dans notre lettre ouverte publiée par Le Devoir du 6 octobre :

– « Nous n’avons pas réussi à faire en sorte que l’administration Coderre reconnaisse que la hausse des taxes dépasse le taux d’inflation réel, que l’évaluation foncière est à la hausse à Montréal depuis plusieurs années. Elle ne reconnaît pas que ce taux d’inflation s’applique dans un grand nombre de cas à une évaluation en hausse et qu’il existe une surévaluation des propriétés résidentielles de cinq logements et moins dans plusieurs quartiers recherchés. »

– Nous avons demandé à l’administration Coderre de réviser son analyse, de faire le point avec les citoyens dans les quartiers, d’envisager des solutions novatrices pour atténuer ces hausses importantes, récurrentes et brusques. http://www.ledevoir.com/politique/montreal/509645/l-administration-coderre-doit-reviser-son-programme-de-hausses-de-taxes

Équipe Coderre n’a pas répondu à nos demandes. Nous en concluons qu’elle maintiendra ses positions du premier mandat de 4 ans durant le prochain mandat: plafonnement des hausses de taxes foncières à la hauteur du taux moyen estimé d’inflation, étalement de la hausse de l’évaluation foncière sur trois ans, contrôle serré et réduction des dépenses, mesures pour attirer de jeunes familles. Lorsque nous avons demandé des mesures supplémentaires, la réponse reçue fut : vous allez faire un coup d’argent quand vous vendrez ! Nous en avons conclu que l’administration actuelle considère l’habitation d’abord comme un lieu d’investissement et d’enrichissement et ensuite seulement comme un milieu de vie.

L’administration Coderre et son Service de l’Évaluation foncière ont répondu favorablement à notre exigence d’information sur l’évaluation d’une propriété, les comparaisons utilisées, l’explication du rôle foncier. Elle a aussi appuyé nos démarches vis-a-vis Québec pour exiger des augmentations du crédit trop faible de solidarité pour impôts fonciers. Par contre, ils ne se prononcent pas sur la possibilité d’instaurer une surtaxe de 15% aux acheteurs étrangers similaire à celles de Vancouver ou de Toronto et une taxe sur la revente rapide comme à Paris, un programme d’aide aux propriétaires en difficulté (propriétaires occupants de longue durée à revenus fixes ou faibles, jeunes propriétaires qui veulent élever en ville leur famille), appelé report des impôts fonciers et en place ailleurs au Canada.

Équipe Valérie Plante promet de plafonner les hausses de taxes foncières des propriétaires occupants à la seule inflation, comme le fait l’Équipe Coderre. Elle réalisera son programme sans hausse de taxes. Elle veut dégager une marge de manœuvre financière pour la Ville par une meilleure gestion et une meilleure priorisation des dépenses de l’administration et des investissements, effectuer des démarches auprès du gouvernement du Québec afin de récupérer une portion de la taxe de vente du Québec (TVQ) dépensée sur le territoire montréalais.

Elle semble ouvrir la porte à des changements dans la fiscalité foncière (mesures de taxation plus équitables que celles en place actuellement; à plus long terme, réformer en profondeur la fiscalité montréalaise pour éviter de pénaliser les « bons » propriétaires et pour récompenser les comportements désirables; appliquer la notion de « taxe équitable » dans l’impôt foncier afin de donner un répit aux petits propriétaires (tant résidentiels que commerciaux) qui prennent soin de leurpropriété.) Cela reste vague, donc beaucoup à préciser.

Elle rejoint nos demandes sur des points importants: encourager les propriétaires occupants d’immeubles à revenus à les rénover, par la mise sur pied de congés, crédits ou gels de taxes sur une durée limitée ou par un programme de subvention directe qui atténuera les hausses de loyer pour les locataires; créer une taxe spéciale d’achat immobilier pour les investisseurs étrangers non occupants afin de limiter les impacts de la spéculation. Elle veut empêcher le recul des commerces de proximité : ajuster les taux de taxation selon la vocation commerciale ou communautaire et l’emplacement de l’établissement et appliquer des mesures de type « Robin des Bois », comme à Québec, afin de répartir le fardeau fiscal plus équitablement entre les grandes surfaces, les commerces sur les artères commerciales et les organismes à but non lucratif;

Notre conclusion sur ce thème des taxes et de la mixité sociale des quartiers:

Lors d’une campagne électorale, les candidats sont en mode séduction et traitent peu de grands axes prioritaires tels que plan stratégique, gouvernance, cadre financier, etc. qui sont pourtant « le nerf de la guerre ».

L’Équipe Coderre a augmenté les taxes foncières plus qu’il ne l’avait promis en 2013 : il s’était engagé à maintenir les hausses de taxes sous l’inflation. Son administration s’est plutôt fiée aux projections qui surestiment l’inflation depuis plusieurs années au lieu d’accepter notre demande d’utiliser le taux réel d’inflation  . Ainsi, les taxes municipales ont augmenté de 7,5 % depuis quatre ans à Montréal, alors que l’indice des prix à la consommation a progressé durant cette période de 4,8 % dans la région, selon Statistique Canada.

L’Équipe Coderre refuse d’analyser avec les citoyens concernés les hausses d’évaluation foncière dans les quartiers recherchés et les remèdes existants depuis longtemps ailleurs. Elle protège jalousement ses revenus de taxes. Elle pense avoir des marges de manœuvre avec les nouvelles lois de la Métropole, pour par exemple dédommager les commerçants durant les travaux. Elle veut réduire les taux de taxes des entreprises, des institutions et des commerces mais sans prioriser les petits commerçants qui en ont grand besoin.

L’Équipe Valérie Plante fait preuve de plus d’ouverture sur les questions d’aide aux petits propriétaires, petits commerçants et locataires, elle sera plus ouverte à la discussion publique de ces questions, dont celle d’une surtaxe sur les achats par les propriétaires étrangers. Il lui reste à harmoniser ces éléments de programme avec son cadre financier, lequel doit être beaucoup précisé.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1064746/verif-cadre-financier-non-equilibre-incomplet-valerie-plante-projet-montreal

3) Pour éclairer votre choix final: des prises de position pour et contre

Sur nos 3 thèmes analysés, nous pensons que c’est le moment d’aller plus loin et plus en profondeur. L’Équipe Coderre veut continuer le travail fait. L’équipe Valérie Plante veut aller plus loin et plus en profondeur. Pourra-t’elle, saura-t’elle le faire? C’est à voir.

À vous de choisir pour l’ensemble du travail de la Ville de Montréal. Voici des références variées qui peuvent vous aider:

Éditorial La Presse pro-Coderre

http://plus.lapresse.ca/screens/a6cbd3bd-b6b4-4e65-999f-a81ed20b6599|_0.html

Position pro-Valérie Plante du Journal de Montréal

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/03/pourquoi-valerie-plante

Bref inventaire des promesses faites en 2013 par le candidat Coderre: celles tenues, à moitié tenues et non tenues

http://plus.lapresse.ca/screens/62bc03aa-8665-460c-8fd6-36a4577b6ded|_0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Bon Vote le 5 novembre, Pierre Pagé, Lucille Mallette, Jeanie Baudchon, Johanne Dion, Gilles Thériault pour Montréal Pour Tous