Archive | Budget RSS feed for this section

De gros défis pour le nouveau DG de la Ville de Montréal, et pour le prochain gouvernement du Québec!

4 Sep

La Ville de Montréal a un nouveau directeur général, M. Serge Lamontagne depuis le 23juillet dernier. Il succède à M. Alain Marcoux qui a été en poste durant tout le mandat de Monsieur Coderre qui a duré de novembre 2013 à novembre 2017.

Montréal pour tous veut rendre un hommage à M. Marcoux en soulignant ses principaux apports puis inciter M. Lamontagne à améliorer nettement ce qui a été mis en place. Nous appuyons nos points de vue sur notre expérience vécue de citoyens bénévoles et non partisans ayant participé assidûment aux divers forums de consultation publique institués par la Ville de Montréal : commission sur les finances et l’administration, conseil municipal, commission de la présidence du conseil, sur des sujets d’importance (prévisions budgétaires, programme triennal d’immobilisations, rapport du Vérificateur général, évaluation et taxation foncière). Nous voulons continuer à participer activement durant le mandat de M. Lamontagne.

Monsieur Marcoux nous a surpris dès notre premier rendez-vous obtenu avec lui. Durant la campagne électorale de 2013, le programme électoral de Monsieur Coderre nous avait déçu : il était quasi inexistant sauf dans le domaine des nouvelles technologies. Et les 3 précédents dg en place sur une courte période de 4 ans ne nous avaient nullement impressionnés : ils ne manifestèrent pas un réel intérêt à nous rencontrer ni à connaître nos demandes. Monsieur Marcoux, avec le président du Comité exécutif Monsieur Pierre Desrochers et le directeur des finances Monsieur Yves Courchesne, nous ont informé qu’ils apprécient la participation citoyenne, qu’ils vont l’encourager . Ils vont améliorer l’accès aux documents et aux chiffres des budgets. Ils sont ouverts à la discussion publique sur la base de leurs diagnostics précis puis de leur vision d’ensemble et enfin de plans d’action sur plusieurs années. Nous n’avions peu vu de tels documents auparavant.

M. Marcoux accepta de débattre régulièrement avec les élus, les employés et les citoyens puis de mettre en marche des Programmes de rénovation des infrastructures routières et de l’eau, de mise à jour des nouvelles technologies, un autre de contrôle de l’évolution de la main d’oeuvre, un plan de réduction des accidents de travail et des absences au travail. Il a mis en place un nouveau secrétariat de la performance organisationnelle qui a poussé les services à mieux évaluer et comparer leurs coûts et rendements. Il a instauré des processus permettant de meilleures redditions de compte, comprenant les revenus et dépenses réelles par rapport aux prévisions. Il a mis en place une vraie équipe de direction qui chapeaute et oriente l’ensemble des services municipaux.

Bon nombre d’avancées marquantes dans plusieurs de ces domaines ont été possibles grâce à l’appui politique du Maire Coderre et du président du Comité exécutif Monsieur Desrochers. Elles ne peuvent occulter quelques failles majeures auxquelles le nouveau dg devra proposer des correctifs. Nous n’avons pas obtenu à ce jour un tableau complet et précis de l’état du programme quinquennal de main d’oeuvre: après 4 ans de participation citoyenne, nous demeurons presque complètement découragés de ne pas connaître exactement le nombre d’employés et leurs titres afin de savoir si les réductions annoncées sont au rendez-vous, si les travaux donnés à l’extérieur de la fonction publique municipale augmentent ou pas, si le temps partiel prend plus de place.

Ces données ont toute une incidence sur le contrôle serré des dépenses de plus de 5 Milliards $, dont celles du personnel qui en constituent le plus gros poste. Et c’est d’autant plus inquiétant quand on consulte les données comparatives de la plus récente publication en novembre 2017 de l’Institut National de la statistique du Québec. Les écarts dans les rémunérations de la grande majorité des emplois demeurent toujours grandement favorables au secteur municipal quand il est comparé à celui de l’administration québécoise et à plusieurs autres (sociétés d’état, salariés québécois syndiqués, etc.)

M. Lamontagne a tout un contrat en ces domaines, sachant que plusieurs conventions collectives viennent bientôt à échéance. Et ce, dans un climat où les syndicats se sont déclarés nettement insatisfaits du travail de Monsieur Marcoux, bien que la rémunération globale des personnels dépasse celles de bien des Montréalais et celles des fonctionnaires provinciaux! Nous pensons que le nouveau dg doit porter une attention particulière aux demandes de ceux et celles qui sont à l’oeuvre au quotidien. Il y a certes de grands nœuds quelque part dans la machine au plan de l’organisation du travail.

M Lamontagne doit aider l’administration Plante-Dorais à trouver d’autres sources de revenus afin d’éviter de recourir à une nouvelle hausse de taxes foncières. Ces hausses répétées, liées de près aux augmentations des valeurs foncières, poussent bon nombre de personnes âgées hors de leur résidence et « étranglent » bien des petits commerçants. Il doit trouver des arguments très forts pour convaincre Québec et Ottawa de cesser la baisse tendancielle de leurs contributions observée de 2006 à 2017 dans les redditions de compte disponibles. Il doit épauler avec vigueur la Mairesse dans ses représentations auprès des candidats des divers partis à la présente élection provinciale afin d’obtenir des sources récurrentes de revenus et d’éviter que les hausses de taxes ne reviennent comme unique solution!

L’obtention de nouvelles ressources risque fort de ne pas se concrétiser avant le prochain budget 2019, lequel inclura une nouvelle hausse de taxes. Nous demandons dès maintenant une nette amélioration du « Programme québécois de Subvention aux aînés pour faire face aux hausses de taxes foncières » : ses critères sont beaucoup trop restrictifs, tels que maison unifamiliale, revenu inférieur inférieur à 50 000$, hausse de taxes dépassant de 7,5% la moyenne observée, etc. Le nouveau dg peut accroître la pression sur Québec afin d’obtenir du Ministre Leïtao ou de son successeur un soutien permettant aux personnes âgées de demeurer dans leur milieu de vie. De telles mesures favoriserait l’ accroissement de la confiance des citoyens envers leur administration.

Le groupe Montréal pour tous a pour mission d’encourager les contribuables à comprendre le fonctionnement de la Ville, ce qui inclut la compréhension de l’évaluation et de la taxation foncières, et des mécanismes de participation et de recours à leur disposition.

Pierre Pagé, Johanne Dion, Lucille Mallette, Jeanie Baudchon, pour MontréalPourTous.

Advertisements

Nouvelle stratégie, recherche bénévoles

5 Juin

Nous redémarrons après une période de vacances (merveilleuse Roumanie), pour certains et de redéfinition!

bureauimpotsBucarest

1) Protection de l’eau de Montréal: beau succès de la manifestation au centre-ville!

Des suites sont à prévoir avec une grande coalition de groupes

kinder-morgan-trans-mountain-manifestation-montreal

2) Nouvelle stratégie : nous concentrer sur quelques sujets clés avec nos forces réelles :

-Vis-à-vis Québec lors de la prochaine campagne électorale : Nous tenterons d’inciter l’administration Plante-Dorais à obtenir des revenus supplémentaires après des années de réduction des subventions et de hausses de la part des taxes foncières pour compenser; nous ferons cause commune avec des groupes influents qui partagent nos vues.

-Vis à-vis Montréal : nous profiterons de l’ouverture exprimée par Projet Montréal pour exiger un ralentissement des hausses d’évaluation et de taxation foncières, une aide améliorée aux propriétaires de 5 logements et moins, une gestion plus rigoureuse des dépenses et une amélioration de la performance.

À cet effet, nous poursuivons nos échanges avec des membres de l’exécutif. Nous allons rencontrer bientôt la Direction de l’Évaluation foncière en prévision du nouveau rôle foncier de 2020.

Nous organiserons sur ces thèmes des café-citoyen pour échanger avec des experts et des élus.

2) Nous cherchons une personne bénévole pour nous aider à rénover notre site internet selon un plan déjà élaboré par une stagiaire, et une autre personne bénévole apte à analyser un budget important comme celui de notre ville.

Nous remercions très vivement Lise Lauzon qui nous a bien aidé à progresser par son travail bénévole depuis 2 ans, le tout en riant beaucoup!

Pierre Pagé, Johanne Dion, Lucille Mallette et Jeanie Baudchon

Pour comprendre le budget 2018 du Québec

28 Mar

Bonjour,

 

Le Ministre des Finances du Québec a présenté hier son budget 2018 ainsi que pour les 5 prochaines années. Pour bien comprendre la logique derrière les budgets du Québec et pour bien situer les critiques des divers partis, voici le lien vers le texte bien étoffé tout récent d’un de nos membres sur l’austérité en place au Québec depuis la dernière crise financière.

Et comme disait ce midi à la radio Madame Lise Bissonnette, on revient en santé et éducation aux mêmes montants que voici 5 ans, avec l’inflation en plus. Donc les avancées sont fort limitées.

J’ajouterais que pour Montréal, il y a des sommes supplémentaires réjouissantes. Mais il faut se rappeler que les contributions de Québec ont été réduites auparavant depuis plusieurs années. Cela a contribué à acrroître la part des  taxes foncières dans le budget de Montréal.

Bonne lecture Pierre Pagé

https://iris-recherche.qc.ca/blogue/la-politique-d-austerite-budgetaire-au-quebec-a-la-suite-de-la-crise-financiere

Bref portrait des finances de notre ville et un espoir en 2019!

13 Fév
  1. Rions ensemble si vous avez raté cette image hier
  2. De bons points
  3. De mauvais points
  4. Un espoir pour le budget et PTI 2019

 

  1. Rions ensemble si vous avez raté cette image hier

votremaisonvuepar

 

  1. Les bons points :

Notre ville avance vite: il y a beaucoup plus de travaux faits ces dernières années (le double de 2013), mieux faits (pas toujours), sans trop de retard ni de corruption (apparente!) et avec de meilleures comparaisons avec d’autres villes, avec moins de postes-clés confiés au privé. Et corrections des erreurs de Griffintown (pas d’écoles ni de commerces locaux).

De gros investissements ( 6 Milliards sur 3 ans) se poursuivront durant les 3 années à venir dans beaucoup de secteurs et quartiers de la ville, sous et sur les rues: voici des exemples :

123 Millions$ rue Ste-Catherine, 72 M$ Boulevard Pie-IX, 61M $ Plaza St-Hubert, 165M$ Parc Jean-Drapeau, divers centres de traitement des matières résiduelles 211M$, Arénas mises aux normes 50M$, Bibliothèques 63M$ Piscines : 76M$, Quartier des spectacles : 58M$, Campus Outremont : 44M$

Immeubles et protection et remplacement de véhicules de la Police et des pompiers 201M$, nouvelles technologies de l’information : 224M$, renouvellement des expositions permanentes de plusieurs musées. Etc. Tout cela avec nos taxes, des subventions de Québec, des contributions des autres villes de l’Île et des emprunts importants.

3) Les mauvais points :

De 1976 (jeux Olympiques) à 2013 environ, la Ville a très très peu investi dans ses infrastructures et ses fonds de retraite. Il y a donc de terribles déficits d’entretien et de contribution, dont certains diminuent lentement :

-déficits majeurs d’entretien des conduites et installations d’eau potable et eaux usées, des rues et artères, des technologies de l’information, des immeubles;

-déficit dans la contribution de l’employeur (la Ville) dans les fonds de retraite d’employés.

4) Notre espoir :

Que l’administration municipale nous présente avant l’adoption du budget 2019 un vrai portrait d’ensemble avec des choix de solutions à moyen terme, et qu’elle en discute avec les citoyens en toute transparence.

Pierre Pagé, Lucille Mallette, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lise Lauzon, pour

« Montréal Pour Tous »

Aidez-nous à recruter de nouveaux membres pour augmenter notre influence. Demandez-nous notre feuillet.

Hausses de tarifs 2018 et préparation Budget 2019

29 Jan

1) Revenant sur le budget 2018 voté tel que non amendé, voici encore des hausses surprises…de tarifs.

http://plus.lapresse.ca/screens/3927d278-bd91-477a-9744-68191cd54928|_0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Mais au moins, le chef de police coupe des postes de haut gradés de la police
http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201801/26/01-5151506-spvm-le-nouveau-chef-coupe-sept-postes-dans-la-haute-direction.php

2) Pour nous préparer à la révision de la fiscalité municipale annoncée à Montréal, voici un excellent point de vue de l’IRIS sur la révision et réforme du système de taxation foncière qui nous aidera à réfléchir plus en profondeur sur cet épineux dossier! Va falloir nous préparer encore plus à l’avance et arriver à une ou des propositions pour le budget 2019!

http://plus.lapresse.ca/screens/6b989e43-f7b6-49f6-a921-3ee9891fed6e__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Microsite+Share&utm_content=Screen

Pierre Pagé ,Johanne Dion, Lise Lauzon, Jeanie Baudchon et Lucille Mallette

pour MontréalPourTous

Déception à l’Hôtel-de-Ville: budget 2018

23 Jan

Voici nos questions posées hier soir et les réponses de notre Mairesse:

http://webtv.coop/category/video/Assemblee-du-conseil-municipal-de-Montreal-22-janvier-2018-Questions-du-public/420757eb45c5dc3ecfe18ef27e9b09ce/22

de 12.55 à 18.50

Un autre citoyen de notre réseau  l’interpelle sur la situation des gens ordinaires dont les revenus n’augmentent pas au rythme de l’inflation et des taxes: de 12.50 à 16.00

Voici le lien vers notre lettre au Journal Le Devoir ce matin qui détaille nos positions :

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518227/attention-au-lien-de-confiance-avec-les-montrealais

Voici le point de vue de 2 personnes de notre réseau qui partagent notre déception

« Bravo Montréal pour tous – vous exprimez avec beaucoup de sincérité la déception ressentie. MERCI. »        Sarah H.

« (…) je suis d’accord avec votre vision.  Madame Plante risque de briser un lien de confiance. Elle nous a donné beaucoup d’espoir par sa personnalité charismatique, son apparente transparence et sa position ferme.  Nous comprenons qu’elle met de l’avant ses priorités; le logement social et le transport en commun mais elle semble oublier ceux qui sont le pain et le beurre:  propriétaires résidentiels et commerciaux.

De plus, nous avons entendu aux informations que les contraventions pour le stationnement seront à la hausse.  C’est déjà difficile de stationner à Montréal dans les quartiers avec vignette, il faut faire plusieurs rues avant  de trouver un espace.  Centre-ville, oublions car il n’y a que les stationnements privés qui peuvent nous assurer un espace.  La mairesse semble prendre le flambeau de Coderre.  Faire de Montréal une grande métropole, développer le  transport en commun, la ligne rose, les logements sociaux  mais finalement qui va payer tous ces projets? Une grande ville sur un grand territoire. Attention à la planification. Il faut avoir une vision claire de l’avenir et non pas lancer des  projets  dans toutes  directions. »      Yolande G.

Autres nouvelles:

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518207/4-millions-en-indemnites-de-depart-pour-les-elus-montrealais

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/518209/montreal-reverra-a-la-hausse-le-montant-des-contraventions

Au Conseil municipal ce soir: amendez votre budget

22 Jan

Lettre ouverte à Madame Plante : N’endommagez pas votre lien de confiance avec les Montréalais

Montréal pour tous a participé pour une 7e année aux travaux de la Commission des Finances relativement au budget 2018. Nous implorerons `nouveau ce soir au Coinseil municipal la Mairesse et son équipe de ne pas endommager le lien de confiance.

Ces travaux ouverts au public permettent de bien entendre et comprendre les données et les arguments des hauts fonctionnaires, des élus de la majorité et de l’opposition. Après une semaine passionnante et éreintante de travail, nous ne sommes pas convaincus de la nécessité de l’effort spécial demandé aux payeurs de taxes, en termes de hausses de revenus ni en termes de hausses urgentes de dépenses.

Au-delà des montants d’argent en cause et du bien fondé de dépenses urgentes à faire, la question plus fondamentale est l’état de confiance des citoyens envers leur administration. La hausse de taxes vient contredire la promesse centrale: ne pas hausser les taxes à un niveau plus élevé que l’inflation.

Pire, l’explication non transparente est venue en rajouter: vous avez mal compris notre promesse. Une autre option de communication était possible : nous sommes une nouvelle administration, nous n’avions pas les chiffres exacts auparavant, nous nous excusons de ne pouvoir respecter notre promesse.

En l’absence d’une telle explication, une forte déception, constatée auprès de nos concitoyens, a été relevée par les médias. Ce fut une onde de choc vu le capital de sympathie et de confiance que la nouvelle Mairesse avait su créer puis développer tout au long de la dernière campagne, avec le sourire.

Madame Plante, nous vous implorons d’amender votre budget afin de stopper cette onde de choc et reprendre une bonne partie de la confiance que vous avez su si bien gagner. Nous vous implorons de continuer le travail de retissage de confiance qui était en marche depuis la fin de l’administration du Maire Gérald Tremblay et de ces années troubles de gestion municipale.

Lire la suite