Archive | Plan triennal d’immobilisations (PTI) RSS feed for this section

Recommandations à la Commission des finances pour les investissements de la Ville

16 Nov

Pour une 5e année d’affilée, les représentant-e-s  de Montréal pour tous ont pris une part très active aux travaux de la Commission des finances de la Ville de Montréal pour le programme d’investissements (PTI) 2017-1819 qui ont eu lieu du 4 au 11 novembre.

Et nous n’étions pas seuls. Un représentant du Comité logement centre-ville, également abonné de notre groupe, est venu questionner les investissements dans le logement social. Deux représentants de la Coalition Eau Secours impliqué dans le groupe Sauvons l’Anse-à-l’Orme et dans le nôtre sont aussi venus. Notre appel aux groupes a porté fruit!

Une autre belle surprise fut la participation active et dynamique des représentants du Syndicat des cols-bleus. Ils ont informé la Commission de leur expérience positive de collaboration avec les dirigeants du Service de l’Eau qui ont confirmé leurs dires. Ils ont souligné la reconnaissance de l’expertise des employés dans la gestion des réseaux d’aqueduc et d’eaux usées. ILs ont demandé que cela s’étende à d’autres services et que les contrats au privé fassent l’objet de vraies comparaisons avec tous les coûts.

Voici maintenant les propositions que nous avons déposées à la Commission qui peut choisir de les présenter au Conseil municipal pour adoption. On verra bien. Nous exigeons de meilleures performances au niveau de la planification, conception, réalisation, contrôle et évaluation des investissements de la Ville de Montréal.

Notez qu’une de ces propositions, la numéro 7 demande à la Commission et au Conseil municipalde nous appuyer auprès du Ministère des Finances du Québec  d’ élargir et afin d’enrichir le programme Subvention pour aînés relatif à une hausse de taxes municipales instauré en 2015 Lire la suite

Advertisements

Nouvelles et Propositions à la Commission des finances

17 Nov

1-Un de nos initiateurs honoré par un grand prix du cinéma québécois

2-Commission des finances sur les technologies de l’information : un petit oubli!

3-Commission des finances sur le Plan d’investissement 2016-2018 : C’est encourageant d’y participer!

1-Un de nos initiateurs honoré par un grand prix du cinéma québécois

Martin Duckworth, cinéaste documentariste et enseignant à Concordia a reçu le prix Albert-Tessier pour son œuvre. Bravo martin. Plus de détails au

dehttp://www.prixduquebec.gouv.qc.ca/recherche/desclaureat.php?noLaureat=493

2-Commission des finances sur les technologies de l’information : un petit oubli!

Montréal pour tous défend toujours l’idée de maintenir d’abord l’expertise interne des employés de la Ville, mais aussi de recourir à des contrats externes quand le besoin et les bons prix sont au rendez-vous. À ce sujet, le dg s’est engagé à toujours maintenir à l,Interne les travaux de planification et de vérification. Et le directeur des technologies de l’information a choisi de recourir aux spécialistes/consultants de l’extérieur pour implanter une nouvelle architecture et de nouveaux procédés, mais à chaque fois, un employé de la Ville y sera associé afin d’élargir l’expertise interne.

3-Commission des finances sur le Plan d’investissement 2016-2018 : C’est encourageant d’y participer

Comme le disait une de nos membres qui en était à sa première participation : « C’est encourageant » pour un citoyen de s’y présenter. La qualité et la transparence accrues des documents et explications fournies étaient au rendez-vous ainsi que le sérieux des échanges entre élus, fonctionnaires et citoyens!

Vous trouverez nos recommandations sur le site de la Ville au

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/COMMISSIONS_PERM_V2_FR/MEDIA/DOCUMENTS/MEMO_MTLPOURTOUS_20151106.PDF

et puis celles des élus membres de la Commission au

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/COMMISSIONS_PERM_V2_FR/MEDIA/DOCUMENTS/RECOMM_20151106.PDF

Nous avions manifesté en juillet dernier notre grande satisfaction de la publication de la Reddition de comptes Budget 2014. Nous avons été très heureux d’apprendre durant les travaux qu’ une Reddition de comptes PTI 2015 sera disponible en avril 2016. Nous apprécions ces évolutions très positives de la transparence de notre administration.

Nous vous reviendrons bientôt car une prochaine ronde de travaux de cette Commission débute le 27 novembre à 9h00 sur le Budget 2016!

Pierre Pagé, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lucille Mallette et Lise Lauzon pour « Montréal pour tous », un groupe de citoyens, non partisan, actif sur la scène municipale depuis 2011.

Des propositions pertinentes: eaux usées

16 Nov

Ottawa et Québec devront prioriser l’assainissement dans le nouveau programme d’infrastructures.

Nous souhaitons vous informer, chers sympathisants, de l’action du jour : Nature Québec propose aux gouvernements du Québec et du Canada un plan d’action pour éviter de nouveaux déversements d’eaux usées, sans aucun traitement ni compensations, dans le Saint-Laurent et autres cours d’eau du Québec.

Nous proposons notamment à Ottawa et à Québec de créer un volet important pour l’assainissement des eaux usées dans le nouveau programme d’infrastructures. D’ailleurs, dans la dernière campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau se sont engagés à collaborer avec les autres ordres de gouvernement pour  » protéger les eaux douces du Canada « , grâce notamment à  » des investissements en matière d’infrastructures dans les meilleures technologies de traitement des eaux usées « . Ce programme devrait permettre de finaliser le réseau et de mettre à jour les équipements de manière à les rendre plus efficaces et aptes à traiter de nouvelles formes de contaminants (virus, résidus de médicaments, perturbateurs endocriniens…)

Nature Québec est déçu de la faiblesse des conditions d’autorisation posées par Environnement Canada entourant le déversement massif d’eaux usées par la Ville de Montréal. On n’a pas retenu la principale recommandation du comité d’experts pour limiter l’impact, soit l’utilisation d’un navire dont les cales auraient agi comme réservoirs de décantation permettant de limiter les impacts.

Aujourd’hui c’est un jour triste quant à notre capacité de lutter de façon efficace contre la pollution. Nous allons maintenant relever les manches et faire en sorte que ce déversement massif et les dizaines de milliers d’autres surverses qui surviennent chaque année dans les réseaux d’assainissement du Québec ne puissent plus se produire comme si de rien n’était!

Nature Québec offre sa collaboration et celle de ses experts pour la conception et la réalisation d’un plan d’action dont les principaux objectifs seraient :

  • Investir de façon accélérée pour réduire la fréquence et l’ampleur des débordements (surverses) en créant un volet  » infrastructures d’assainissement  » dans le nouveau programme d’infrastructures du gouvernement fédéral.
  • Accélérer l’implantation du traitement à l’ozone à l’usine d’épuration de Montréal et dans les principales municipalités du Québec. En aval de Montréal, plus du tiers des poissons d’une espèce (le Queue à tache noire) sont hermaphrodites (ont les caractéristiques des deux sexes) en raison des perturbateurs endocriniens présents dans les effluents. Ces substances ont aussi des effets hautement préoccupants sur la santé humaine.
  • Accélérer les travaux de restauration de certains cours d’eau de l’île de Montréal encore fortement contaminés par des effluents non interceptés, de mauvais raccordements et le ruissèlement : les ruisseaux Bouchard, Bertrand et de Montigny, ainsi que la rivière à l’Orme.
  • Réduire le ruissèlement en augmentant la capacité du sol à absorber les eaux de pluie et de fonte : repenser les stationnements et les saillies de trottoir; augmenter les espaces verts.
  • Que les villes, dont Montréal, contribuent financièrement à la réduction des charges polluantes dont elles sont responsables notamment dans le lac St-Pierre.

(…)

Le problème n’est pas que montréalais!

Au Québec, pas moins de 100 municipalités continuent de déverser leurs égouts dans le fleuve et son bassin versant. Tadoussac, Ste-Monique sur la Péribonka, Saint-Michel de Bellechasse et Grande-Vallée font partie du lot.

Plusieurs problèmes environnementaux et de santé provoqués par des effluents d’eaux usées contaminés ont été identifiés. Parmi ceux-ci figurent les répercussions sur les populations de poissons et la faune, l’épuisement d’oxygène, les restrictions liées à la consommation de l’eau potable, la fermeture de plages et autres restrictions en matière d’utilisation récréative de l’eau, les restrictions liées à la pêche, à la cueillette et à la consommation de poissons, de mollusques et de crustacés.

En 2013 seulement, les systèmes d’épuration ont connu 45 512 évènements de surverse pour toutes sortes de bonnes et mauvaises raisons. Les impacts cumulatifs sur l’environnement sont majeurs et touchent aussi la santé humaine. Il faut que cela cesse. Le fleuve est au cœur de la vie d’une vaste majorité de Québécois. Cette contamination en menace les acquis.

Merci,

Christian Simard
Directeur général de Nature Québec

Déversement d’eaux usées non traitées dans le fleuve: une très mauvaise note pour l’administration de Montréal

12 Nov

Un critique éclairé et de longue date de la scène municipale envoie une grande et belle volée de bois vert à l’administration de Montréal:

 « La Ville n’a pas compris le message, finalement… – Elle a géré le déversement tout croche. Elle s’est fait varloper par bon nombre d’experts et de commentateurs. Elle a été dénoncée par Erin Brockovich et Paris Match. Elle a été ridiculisée et… »

Sujet de l’heure : Eau et eaux usées: Plan d’investissement de la Ville

12 Nov

Vendredi le 30 octobre dernier, Pierre P. a pris part aux travaux de la Commission des finances sur le Plan d’investissement (PTI) du Service des eaux et eaux usées qui représente près de 30% du Plan. Voici quelques faits saillants :

– ce même jour, il y avait fuite d’eau majeure sur Pie-IX près de Villeray, la fermeture a pris du temps. Il faudra améliorer la concertation ville-centre et arrondissement. Le président De Sousa a regretté cet incident majeur mais a rappelé le contexte: en 2002-203 la normalité était.. plusieurs fuites par semaine.

-en 2015, 80% des travaux au PTI ont été réalisés soit 270 Millions $ pour les réseaux d’eau potable et eaux usées, les usines de filtration de l’eau potable, les réservoirs d’eau potable, les stations d’épuration et les intercepteurs et enfin les bassins d’eaux usées. En 2016, il est prévu un investissement de 341$ Millions. Les deux stations d’épuration vont installer un système à l’ozone qui filtrera et éliminera beaucoup plus de déchets, au lieu du chlore jugé dangereux. Ce sera effectif en avril 2018.

-à la demande de Monsieur Walker du groupe STOP, les responsables ont répondu que des mesures accrues seront prises en amont pour retenir des éléments, que des bassins de rétention seront construits et que des arbres seront plantés afin d’améliorer la performance de l’épuration.

-les conseillers de Projet Montréal ont regretté que les auscultations des conduites ne soient pas complétées. Cela rend difficile de prévoir les bris et difficile aussi pour les arrondissements les choix de rues à repaver quand on ne sait pas l’état du sous-sol.

Pour plus d’information : ce power point présenté par la directrice du Service:

http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/COMMISSIONS_PERM_V2_FR/MEDIA/DOCUMENTS/PRES_EAU_20151030.PDF

Depuis plusieurs semaines, il est question ici et dans le monde du fameux déversement de 8 milliards de litres d’eaux usées non traitées dans le fleuve afin de procéder à une inspection et des répérations majeures. Voici une lecture éclairante et non partisane :

Jean-François Cliche, blogueur scientifique à la Presse, présente avec clarté les explications de plusieurs scientifiques. Il écorche au passage les médias qui préfèrent trop souvent les images sensationnelles aux vrais enjeux. Et il termine en citant un éminent spécialiste qui regrette ce mauvais exemple donné!

http://blogues.lapresse.ca/sciences/2015/11/10/un-peu-de-lecture-pour-%C2%ABflusher%C2%BB-le-flushgate/

Plan d’investissement, indicateurs de performance, récupération de sommes volées,

12 Nov

1. Quelques faits saillants du Programme d’Investissement de la Ville (PTI)

2. Ça continue de bouger dans plusieurs domaines à la Ville

3. Récupération des sommes volées : assemblée reportée au printemps

1. Quelques faits saillants du Programme d’Investissement de la Ville (PTI) 2016-2018

Une personne de notre groupe, Lucille M. est venue avec moi questionner le directeur du Service des Infrastructures et de la voirie, M. Luc Carette : «  Il y a environ 4 ans, de gros travaux ont été faits boulevard St-Laurent entre Prince-Arthur et Avenue des Pins. De gros retards incluant des reprises de travaux, dus à une mauvaise planification et coordination ont causé de grands problèmes aux citoyens et aux commerçants. La Ville avait promis que cela ne se reproduirait plus. Et les travaux plus récents boulevard St-Laurent dans le viaduc entre Bernard et Bellechasse ont connu encore des délais importants. Il y a eu une erreur dans la conception de la piste cyclable. Pourquoi et qui est imputable? »

M. Carette nous a tous surpris : « C’est moi le responsable. Je prends le blâme pour le virage trop serré de la piste cyclable. Nous avons du la refaire. Par contre, pour l’ensemble du travail, nous nous sommes beaucoup améliorés pour la planification et la coordination. » Monsieur Pérez, membre de l’exécutif et responsable de ce dossier a dit : « nous avons maintenant un seul maître d’oeuvre de l’ensemble d’un projet et nous avons un seul entrepreneur qui intègre tous les travaux. On travaille mieux, avec de moindres retards et des coûts en baisse moyenne de 20%, on contrôle plus les soumissions et il y rotation de personnel aux postes sensibles à la corruption. Reste que sur la Côte-des-Neiges près de la rue Swail, il y a eu cet été un autre cafouillage!

2. Ça continue de bouger dans plusieurs domaines à la Ville

Vous trouverez à Facebook.com/montrealpourtous des articles de journaux sur les indicateurs fournis par la Ville permettant de la comparer à d’autres grandes villes et de fixer des cibles d’amélioration, et un point de vue de François Cardinal sur 2 années de l’administration Denis Coderre.

3. Récupération des sommes volées : assemblée reportée au printemps

Nous reportons notre assemblée de décembre à mars ou avril afin de mieux la préparer. Il y a du nouveau. En plus de poursuivre pour un remboursement de $8 Millions l’entreprise de trottoirs Miliotto, la Ville a envoyé 380 mises en demeure à des personnes ou des entreprises pour qu’elles participent au programme de remboursement volontaire mis en place pour récupérer les sommes volées par les années de collusion!

montrealpourtous@gmail.com

Ça valait le déplacement! à l’Hôtel de Ville

25 Oct

1. Ça valait le déplacement! Vendredi matin, le directeur général et son équipe présentaient le Plan d’Investissement de la Ville (PTI)

2. Faites nous parvenir vos questions sur la récupération des sommes volées

1. Vendredi matin, le directeur général Alain Marcoux et son équipe présentaient le Plan d’Investissement (PTI) pour les années 2016-17-18 à la Commission des finances de Montréal. En voici quelques faits saillants :
Lire la suite