Citoyens, suivez l’évolution des travaux près de chez vous

28 Sep

Votre comité Montréal pour tous se fait un devoir de suivre dans l’optique du contribuable montréalais la gestion des taxes. Pour être conséquent, il faut aussi surveiller de très près les budgets dont les dépenses, et principalement celles pour refaire les infrastructures.

Une de nos membres, résidente du MileEnd dans l’arrondissement du Plateau, Lise L. suit de près avec photos à l’appui plusieurs chantiers de son quartier. Faites comme elle, sortez votre appareil photo ou téléphone intelligent et produisez un court reportage sur un chantier près de chez vous. Nous le publierons sur notre site.

Chantier du sentier cyclo-pédestre à l’est de la Rue St-Viateur
pannotravost-viateurdebut
Tel qu’annoncée sur l’affiche, la construction d’infrastructures souterraines et d’un nouveau sentier cyclopédestre est prévue se faire entre septembre et novembre 2015. En octobre 2015, date de la première photo, le chantier n’est pas terminé, il est pourtant désert.
pannotravostviatprise2
Puis au printemps 2016 une nouvelle affiche nous indique que les travaux dureront de septembre 2015 à juillet 2016. Sur le site Info travaux on indique la reprise le 9 mai si le temps le permet (voir avis aux résidents). Le temps est radieux mais les travaux ne reprennent qu’à la fin juin et au fil de nos visites hebdomadaires nous constatons que le chantier est souvent désert.
En septembre 2016, nous notons un peu plus d’activité et les choses semblent avancer. Le 14 septembre à la suite d’un appel à Info travaux nous apprenons que les sols sont contaminés et que le projet sera livré en 2018…… La dernière photo montre l’état des lieux le 26 septembre à 10 heures.
travostviateurestsept16
Comment se fait-il que, lors de la planification de ce projet, la ville n’ait pas établi un échéancier réaliste pour que le fédéral, le provincial et la Ville examine et autorise le nouveau procédé de décontamination des sols proposé par le groupe Le Champ des Possibles?
Est-ce un cas isolé? Il semble que non. D’autres mini-reportages suivront, de la part de Lise L. ou peut-être de vous!

 

Dans les médias ce matin, un article-choc de Mario Girard de la Presse qui va dans le même sens: Gros travaux du Legs du 375e, gros gros problèmes! Pour en savoir plus sur l’évolution de ces travaux, dont un grand nombre de retards importants:

http://plus.lapresse.ca/screens/4d5640a9-df79-46ee-804f-59f0f713c5f5|_0.html

Corruption: une bonne et une mauvaise nouvelle

28 Sep

L’Inspecteur général de la Ville de Montréal épingle 3 entreprises de remorquage qui se sont entendues pour gonfler les prix et annule des contrats. Bravo!

Mais des entrepreneurs, dont ces 3 là, continuent d’agir comme avant. Malheur!

La vigilance est toujours bien d’actualité

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/480943/collusion-dans-l-industrie-du-remorquage

Dormir au gaz !!!

19 Sep

Boy Landing Face In Food

On aurait cru qu’ILS entendraient l’opposition des citoyens, qu’ILS protégeraient l’avenir de nos enfants et l’intégrité du territoire… Non! ILS ont déposé le projet de loi n° 106 !

Cette loi « concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 et modifiant diverses dispositions législatives » crée une entité administrative « Transition énergétique Québec » qui, de notre avis, n’aura pas le mordant suffisant pour assurer la mise en œuvre de l’ensemble des programmes et des mesures nécessaires à l’atteinte des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) déterminées par le gouvernement. On continuera donc, fort probablement, de…dormir au gaz !

Cette même loi engage résolument le Québec dans le développement des hydrocarbures, présenté – il faut le faire ! – comme un moyen pour financer la transition énergétique vers une économie plus sombre en carbone ! Elle concède par ailleurs d’importants droits individuels aux sociétés pétrolières et gazières (expropriation, etc,) au détriment des droits collectifs des citoyens et des communautés… Maîtres chez nous, vous dites ?

Montréal pour tous a déposé un mémoire à la commission parlementaire sur le projet de loi n° 106, que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant:

000pdf-m-memoire-montreal-pour-tous-aou%cc%82t-2016

Johanne Dion

 

Rôle foncier 2017: nous voulons des changements

15 Sep

Voici nos réactions et propositions face aux nouvelles hausses d’évaluation dans les quartiers centraux, telles que présentées dans notre communiqué aux médias:

Le groupe Montréal pour tous se réjouit de la sortie de la période d’explosion de l’augmentation des valeurs immobilières ( (exemple 47% entre 2002 et 2005, 6,2% à Montréal cette année). Mais c’est encore une hausse, moins explosive que les dernières, mais une hausse qui vient s’ajouter à celles des 10 dernières années!

Nous nous réjouissons de l’annonce par le directeur du Service de l’évaluation foncière Bernard Côté d’un rattrapage fait par rapport à la Ville de Québec: grâce à une nouvelle application, chaque propriétaire recevra avec sa nouvelle évaluation un code d’accès pour connaître les prix comparables dan son unité de voisinage auxquels son immeuble est comparé. Notre demande est exaucé: ainsi le propriétaire pourra mieux comprendre sans devoir courir après ces informations comme c’était le cas au dernier rôle. Nous attendons aussi d’autres mesures en ce sens. Lire la suite

Nos questions sur le nouveau rôle foncier

12 Sep

Le nouveau rôle foncier 2017-18-19 devrait être dévoilé ce mercredi par le Service de l’Évaluation foncière de la Ville de Montréal. Voici les principales questions de Montréal pour tous:

La première est à l’effet que chaque propriétaire ait accès à son dossier d’analyse du marché en plus de sa fiche technique PDF de sa propriété

La seconde est relative à la publication et la diffusion des paramètres sur les comparables qui ont servi de référence pour l’évaluation d’une propriété X.

Notre troisième demande touche l’organisation d’une ou plusieurs rencontres publiques d’information lors du prochain rôle d’évaluation 2017-2018-2019.

Notre quatrième demande est la suivante : vous serait-il possible dans votre formulaire de réponse à une contestation en collaboration avec le Service des finances, de préciser l’incidence d’une baisse de l’évaluation sur le remboursement de taxes et la taxe de mutation, s’il y a lieu?

M. le directeur Bernard Côté nous a déjà répondu que la première demande serait acceptée pour le rôle foncier 2017, et que c’est à voir pour les 3 autres. Nous lui avons demandé que se fasse vite le rattrapage de la Ville de Montréal par rapport à celle de Québec où ces précieuses informations sont accessibles au propriétaire.  Un tel retard n’est pas acceptable pour les Montréalais!

Autres questions :

Quel est le poids des achats d’immeubles par des investisseurs étrangers sur les hausses de prix? quels chiffres avez-vous sur ce sujet? Par exemple, il y a une forte proportion de ces investisseurs dans les nouveaux immeubles situés près du Centre Bell. Et dans l’ensemble de la Ville de Montréal?

Commment comparez-vous les hausses de valeurs à Montréal avec des villes similaires telles Boston et Philadelphie? Pourquoi n’instaurez-vous pas des mesures variées pour les propriétaires résidents et pour tous ceux qui y sont depuis longtemps, comme le font ces villes?

Où en êtes-vous de la mise à jour de l’évaluation des cours de triage du CN/CP tel que mentionné dans le dossier de la conseillère de la municipalité de Montréal West, Mme Berku, suite à son dépôt au Conseil municipal en décembre 2015 ou au début 2016?

Quelle évaluation foncière faites-vous des ruelles privées? Se peut-il qu’elles ne fassent l’objet d’aucune évaluation, donc d’aucune taxation?

Comité sur la taxation foncière des immeubles non résidentiels: Refaites vos devoirs

29 Aug

Montréal pour tous réagit aux Recommandations du Comité de travail de la Ville de Montréal sur la taxation foncière des immeubles non résidentiels

Le lundi 22 août 2016, la Ville de Montréal publiait sur son site internet le Rapport de son Comité de travail sur la taxation foncière des immeubles non résidentiels au http://lickst.at/VDM-MetropoleEnAffaires. Depuis 6 ans, le groupe Montréal pour tous suit de près les questions d’évaluation et de taxation foncières à Montréal. Il informe les propriétaires résidentiels de 5 logements et moins et fait des propositions afin d’améliorer le sort des propriétaires, locataires et commerçants des quartiers centraux. Beaucoup ont des revenus qui stagnent ou augmentent très peu et font face à des hausses très importantes (ou sur-hausses) de taxes foncières depuis plusieurs années.

Dès la création de ce Comité de travail, nous avons demandé sans succès que l’analyse porte tant sur le secteur résidentiel que non-résidentiel afin de présenter une vision d’ensemble cohérente et harmonisée. Puis nous avons salué l’initiative de la Ville de Montréal d’analyser la situation des petits commerçants de proximité faisant face à des hausses pour éviter des fermetures et déménagements comme nous le constations par exemple sur les rues Masson et St-Viateur.

Montréal pour tous a défendu et défend lors de ses représentations dans les instances appropriées plusieurs recommandations du Rapport : l’exigence de ralentir la croissance des dépenses, la nécessité de mesurer et comparer la performance organisationnelle, les nets progrès que l’administration de la Ville fait depuis 3 ans en ce sens.

Nous voyons d’un bon œil la recommandation qui créerait, si Québec l’approuve, deux catégories de propriétaires non résidentiels (500, 000$ et moins, 500, 000$ et plus) afin de respecter davantage les réalités actuelles des entreprises.

De même en-est-il de la recommandation qui instaurerait un crédit de taxes pour les commerces situés sur une rue ou artère subissant des travaux majeurs et de longue durée. Car plusieurs groupes dont le nôtre demandent cela depuis un bon moment. Les recommandations relatives à l’écofiscalité sont aussi pertinentes.

Là où le bât blesse terriblement, c’est dans la pièce centrale du Rapport qui propose d’alléger le fardeau du secteur non résidentiel et d’augmenter celui des propriétaires résidentiels (recommandation 15). Il s’agit selon nous de « déshabiller Paul pour habiller Pierre ». Comme le dit bien un évaluateur de carrière, M. Pierre-René Perrin :

« Le comité a omis de se prononcer sur l’écart du fardeau fiscal entre les quartiers centraux et les périphériques. En appliquant la recommandation 15 comme l’ont fait les villes de Vancouver et Toronto, cela risque de creuser d’avantage l’écart entre les contribuables résidentiels des quartiers centraux et ceux des quartiers périphériques. » Lire la suite

Hausse moyenne de 5% de l’évaluation

20 Aug

Hausse moyenne de l’évaluation foncière à Montréal en date de juillet 2015: 5%. C’est selon une équipe d’experts

Mais c’est une moyenne. Mais il y a plusieurs quartiers et types d’immeubles qui grimpent à 18% et 11% comme dans Hochelaga-Maissonneuve.

Tout cela nous conforte dans nos positions: il faut que des mesures soient prises en faveur des propriétaires résidents qui subissent des sur-hausses ou hausses bien au-delà de la moyenne. Cela doit être fait par le gouvernement du Québec qui doit améliorer son programe ridiculement bas de soutien face à de telles hausses. Et notre municipalité doit analyser au plus tôt la pertinence et faisabilité de mesures de soutien existant à Boston et Philadelphie.

Pourquoi Monsieur le Maire laisser à eux-mêmes ceux des Montréalais-es dont les revenus n’augmentent pas au rythme des taxes foncières? Pourquoi M. le Maire laisser se développer le phénomène de la gentrification qui pousse et force bon nombre de locataires et propriétaires à déménager dans un quartier moins cher ou hors Montréal?

Le but d’une résidence et d’un quartier n’est pas d’abord de profiter du marché mais d’y vivre et élever sa famille!

http://plus.lapresse.ca/screens/9104a63b-5bf6-41ba-b7c9-4e5fc71ac4aa|qJnKGT~qS_uP.html