C’est possible de réagir face aux grands promoteurs/investisseurs

6 Avr

Échanges passionnants suite aux projections du film Main basse sur la Ville

Et ça continue Samedi le 7 et Dimanche le 8 à 16h30 au Cinéma du Parc

Depuis samedi le 31 mars, le Cinéma du Parc a été tellement rempli que des personnes n’ont pu entrer!

sallecduParcEt voici quelques éléments des échanges que Montréal pour tous a proposé et aussi recueilli.

Mardi soir le 5 avril sur ce que le citoyen peut faire face aux promoteurs voraces :

David Hanna, professeur retrité d’urbanisme à l’UQAM. C’est terrible ce que font les promoteurs qui possèdent une bonne partie du centre-ville, tels la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de pension Teacher’s de l’Ontario avec les tours du Canadien, le Fonds de solidarité dans le Griffintown, DeVimco sur René-Lévesque ouest, etc. Ils investissent dans des tours très hautes, très tassées, défigurent ce secteur des affaires. Le Maire Tremblay a accepté un changement de zonage dans un secteur du centre-ville permettant des tours de grande hauteur.

Heureusement, il y a tellement de dynamique en ce moment qui va dans le sens contraire, avec l’économie de développement durable qui devient populaire! Et Charles Guindon a bien rappelé que de Bâtir son Quartier, Atelier d’habitation de Montréal, ROMEL, Groupe CDH sont des promoteurs importants, à but non lucratif, de longue date. Bâtir son Quartier a réalisé 12 000 logements communautaires et coopératifs  dans divers quartiers avec la participation des citoyens, avec 300 logements qui vont être construits suite à un don récent des Soeurs à Lachine.

À suivre bientôt avec des infos sur la mafia dans la construction au centre-ville et ce que nous pouvons faire! Et ce, grâce aux contributions de plusieurs journalistes d’ enquête de Montréal.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :