Pour éclairer votre choix du Maire de Montréal le 5 novembre sur le thème du contrôle des dépenses

2 Nov

Bonjour

1) Commençons par rire un peu

caricatCotelesoleil

2) Pour éclairer votre choix du Maire de Montréal le 5 novembre sur le thème du contrôle des dépenses

Voici nos recommandations non partisanes suite au travail fait par notre groupe Montréal Pour Tous. Elles se fondent sur notre présence à 3 débats publics, notre suivi des médias, des éléments des programmes électoraux et des déclarations de l’Équipe Coderre et de l’équipe Valérie Plante et sur notre expérience pratique de participation durant 6 années à la Commission des Finances.

Le contrôle plus étroit des dépenses est un thème qui a des incidences majeures sur les niveaux de taxes foncières. Voici les réponses à nos questions sur le contrôle des dépenses fait depuis 4 ans et le contrôle à augmenter lors des 4 ans à venir.

Accès aux documents de base

Équipe Coderre

Refus de notre demande de fournir copies des budgets et programme triennal d’investissements (PTI) 2 semaines avant le début des travaux de la Commission des finances.

Équipe Valérie Plante

Leurs élus membres de la Commission des finances ont appuyé notre demande (documents 2 semaines avant).

Plan stratégique sur 20 ans proposant une vision enlevante du Montréal de demain.

Équipe Coderre a mis en marche plusieurs plans stratégiques par activités (eau, culture, patrimoine, économie de Montréal et celle du centre-Ville, etc.) Mais aucun plan stratégique d’ensemble alors que la Ville de Calgary en a un! Ce plan permettrait d’éviter la dispersion dans un trop grand nombre de projets majeurs et d’être moins dépendant des projets des grands promoteurs. Aucun engagement sur qui va faire un tel plan, comment et quand?

Équipe Valérie Plante a une vision d’avenir en transport, mobilité, création de milieux de vie
abordables, sécuritaires et dynamiques, réduction de l’étalement et de la pollution, développement durable. Mais pas de plan stratégique d’ensemble. Aucun engagement sur qui va faire un tel plan, comment et quand?

Article de The Gazette et un de Voir illustrant bien cela :

http://montrealgazette.com/news/local-news/2-visions-for-development-in-montreal-election

https://voir.ca/jean-felix-chenier/2017/10/21/un-projet-pour-montreal

Choix de priorités mieux évaluées, chiffrées au départ, mieux comparées et planifiées, résultats obtenus mieux précisés.

Équipe Coderre : Pas de dossiers publics avec les analyses des coûts et avantages comparés d’une course électrique, d’un 2e stade de baseball, d’une nouvelle ligne de métro, d’infrastructures routières plus fluides, de rénovations du Parc Jean-Drapeau. Parlant du Réseau électrique métropolitain (REM), le professeur à l’École d’urbanisme de l’Université McGill, Richard Shearmur, dit : « Je n’ai pas vu de bonnes études expliquant pourquoi investir tous ces milliards dans le REM (…) la vraie question, c’est de savoir ce qu’on va perdre en investissant 6 milliards et pourquoi on fait ce choix. Est-ce le meilleur projet qu’on puisse faire avec cet argent ? ». Des projets à la pièce, pas de plan global.

Équipe Valérie Plante : Pas de dossiers publics avec les analyses des coûts et avantages comparés de ses principales promesses (ligne Rose de métro, ajout de 300 autobus, transport gratuit 3e âge)

Cadre financier: permettant de chiffrer les promesses et engagements

Équipe Coderre : a réussi à baisser les dépenses, a augmenté significativement les dépenses en infrastructures, l’Inspecteur général a mis fin à des contrats, pas de cadre financier pour 2018, mais les budgets 2014-2017 sont garants du cadre financier. Accuse leur adversaire d’irréalisme : promesse de 800 Millions sur un budget de fonctionnement de 5,2 milliards $ et pour les autres engagements, leur estimé est de 3,25 milliards $ sur 4 années.

Plus de détails: http://www.tvanouvelles.ca/2017/10/29/pierre-desrochers-demande-a-voir-le-cadre-financier-de-projet-montreal-1

Équipe Valérie Plante : pas de cadre financier, sauf pour certains engagements en transport public (35 millions $). Oui aux investissements en infrastructures mais avec beaucoup plus de planification, coordination, évaluation, avec moins d’entraves majeures à la circulation. « Les automobilistes restent coincés dans des embouteillages plus longtemps et sur un plus long trajet parce que 200 000 voitures de plus circulent sur l’île et autour de Montréal depuis cinq ans. » Détails dans cet article

http://www.journaldemontreal.com/2017/03/21/les-embouteillages-sont-plus-longs-et-durent-plus-longtemps

Valérie Plante accuse son adversaire d’être mal placé pour critiquer (fausses déclarations sur le nombre de billets vendus Formule E, coûts 375e, coûts rénovations Parc Jean-Drapeau). Veut renforcer le rôle des commissions afin de valoriser le travail de tous les conseillers municipaux. Promesse de fournir un cadre financier? Quand?

Choix de priorités discutés avec les citoyens et acceptés socialement.

Équipe Coderre : a donné un rôle dynamique accru à l’Office de Consultation Publique de Montréal (OCPM) qui a permis à beaucoup de citoyens de s’exprimer. Par exemple sur le projet de développement domiciliaire dans un milieu humide à Pierrefonds. Mais le maire a dit qu’il ne tiendrait pas compte de ce refus de la population. Aussi il ne veut plus de l’obligation de tenir des référendums sur de grands projets sans préciser ce qui les remplacera. Non à un référendum sur le financement d’un nouveau stade de baseball.

Équipe Valérie Plante : appui à une participation citoyenne forte dans les arrondissements où il y a un maire Projet Montréal. Non à l’abolition des référendums. Oui au respect des conclusions de l’OCPM. Oui à un référendum sur le financement d’un nouveau stade de baseball avec l’argent des contribuables.

Des choix et réalisations mieux évalués

Équipe Coderre a institué tel que promis le « Service de performance organisationnelle ». Cela lui donne des moyens et des cibles afin d’évaluer l’efficacité de chacun des grands services, la mesure des résultats et la comparaison avec les meilleures organisations comparables, ceci pour dégager, en bout de piste, des économies. Non à nos demandes de documents publics pour évaluer si les réalisations respectent les échéanciers et estimés et si le contribuable en a eu pour son argent. Accord pour envisager de mettre en place un « ingénieur général ».

Équipe Valérie Plante appuie les travaux du « Service de performance organisationnelle ». Oui à nos demandes de documents publics pour évaluer si les réalisations respectent les échéanciers et estimés et si le contribuable en a eu pour son argent. Accord pour envisager de mettre en place un « ingénieur général ».

Notre conclusion sur ce thème du contrôle des dépenses :

Lors d’une campagne électorale, les candidats sont en mode séduction et traitent peu de grands axes prioritaires tels que plan stratégique, gouvernance, cadre financier, etc. qui sont pourtant « le nerf de la guerre ».

L’Équipe Coderre a de nombreuses réalisations à son actif. Elle affirme vouloir continuer le travail amorçé, surtout sur le plan économique qui entraîne les changements sociaux. Elle n’affirme pas qu’elle doit passer à un niveau supérieur : avoir un plan sur plusieurs années, établir des priorités d’ensemble, prendre le temps de les partager avec les citoyens dans une transparence accrue et ainsi éviter les dépenses qui jaillissent comme ça sans être l’objet d’un consensus. Comme l’affirmaient récemment les éditorialistes du Devoir et de la Presse, le Maire Coderre a fait avancer Montréal, il a des faiblesses importantes, une opposition forte à Montréal est justifiée.

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/508806/montreal-et-ses-enjeux-de-l-utilite-d-une-opposition-forte

http://plus.lapresse.ca/screens/a6cbd3bd-b6b4-4e65-999f-a81ed20b6599|_0.html

L’Équipe Valérie Plante a un programme qui apparaît comme le plus ambitieux, avec de nombreuses propositions structurantes. Sur papier, il s’agit pour nous du meilleur choix. Projet Montréal n’ayant jamais jusqu’à présent occupé la mairie de la ville, la principale inconnue demeure sa capacité à réaliser ses ambitions. À ce chapitre, l’expérience des mairies d’arrondissement ayant été sous leur gouverne (Plateau Mont-Royal, Rosemont Petite-Patrie et le Sud-Ouest) peut nous fournir certaines indications.

À suivre : Pour éclairer votre choix du Maire de Montréal le 5 novembre sur le thème de la collusion-corruption puis sur des mesures pour préserver la mixité sociale des quartiers.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :