En savoir plus sur nos positions

28 Août

1.  Gel des taxes sur trois ans… 

Nous demandons en effet que des mesures soient prises afin que les Montréalais bénéficient  d’un gel des taxes municipales pour la durée du prochain rôle triennal d’évaluation, soit de 2014 à 2016.  Nous croyons que l’administration dispose, pour ce faire,  de toute la marge de manoeuvre nécessaire.  Voici, à ce titre, quelques pistes pouvant contribuer à l’assainissement  des finances publiques:

  • Planification et contrôle plus étroits des projets d’immobilisations

La commission Charbonneau évalue les « coûts » de la collusion/corruption à 30% de la valeur des contrats de travaux publics. Montréal prévoit  investir des sommes importantes (4,1 milliards $) dans divers travaux d’infrastructures en 2013, 2014 et 2015.   Nous croyons qu’une estimation plus rigoureuse,  un  meilleur ordonnancement et  un suivi serré de la réalisation des grands projets  contribueraient à la livraison de produits de qualité, au meilleur coût possible, tout en allégeant, à moyen terme, la pression exercée sur le service de la dette.  La Ville doit  s’assurer de conserver à l’interne l’expertise qui garantit son indépendance.

  • Mesures et  suivi de la performance de l’administration générale et des services dispensés à la population

Selon l’adage « On ne peut gérer que ce que l’on mesure ». Nous croyons que la mise en place  de tableaux de bord de gestion, rendus publics trimestriellement,  de même que la comparaison avec les meilleures pratiques  en matière d’administration publique pourraient donner lieu à des gains significatifs en matière d’efficacité, d’efficience et d’économie.

  • Optimisation des structures représentatives

Aucune étude ne nous indique que la structure actuelle des 19 arrondissements que compte la Ville  de Montréal soit la plus économique et équitable dans la prestation de services aux citoyens, non plus que la plus cohérente en matière d’aménagement du territoire.  À titre indicatif, Montréal  compte 103 élus pour une population de 1,6 millions  alors qu’on en dénombre 45 à Toronto pour une population de 4 millions.

2. Plus de transparence, plus d’imputabilité…

L’accès à l’information constitue aussi, selon nous,  un préalable à l’assainissement des finances  publiques. Voici, à ce titre, quelques pistes pouvant contribuer à  la transparence de l’administration  municipale:

  • Reddition de compte trimestrielle sur l’état des revenus et dépenses de même que sur l’état d’avancement des  projets mis de l’avant notamment dans le cadre du Programme triennal d’immobilisations (PTI).
  • Publication des résultats découlant des chantiers d’optimisation et de la démarche « Lean Management  » actuellement en cours.
  • Élargissement des dispositions de la  nouvelle politique de gestion contractuelle,  notamment aux étapes préalables au lancement des appels d’offre – urbanisme, zonage, etc.-, de façon à se conformer à la Loi québécoise sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme.
  • Mise en ligne des organigrammes nominatifs des employés de la  Ville de Montréal, avec identification des postes détenant une autonomie décisionnelle.
  • Implantation  de la  gestion participative.

3. Rappel des mesures demandées depuis deux ans par « Mile end pour tous« 

Lors des 2 années précédentes, « Mile End pour tous » a d’abord demandé des mesures pour les locataires, des hausses de taxes moins abruptes et plus étalées, puis une hausse non supérieure à celle du taux d’inflation ; ont suivi les demandes pour un fonds d’aide pour les propriétaires occupants à bas revenus des quartiers centraux de Montréal. Il a ensuite incité l’administration municipale à faire pression sur Québec pour instaurer une taxe sur la spéculation comme il en existe une depuis longtemps en France.

Plus récemment, « Mile End pour tous » a proposé une révision de l’évaluation et de la taxation foncière à Montréal, ce que l’administration municipale a accepté de faire en 2013. Une demande de gel du compte de taxes de tous les Montréalais a suivi, suite aux révélations troublantes de divers médias, de l’UPAC et de la Commission Charbonneau. Enfin,  « Mile End pour tous » a exploré la faisabilité de mesures fiscales favorisant les propriétaires occupants.

Propriétaires, locataires, commerçants, joignez-vous à « Montréal pour tous« . Nous avons besoin de votre appui, de votre temps et de vos compétences. Travailler ensemble, c’est travailler pour vous!

Pour être informé de nos actions et vous joindre à notre coalition citoyenne :

e-mail : montrealpourtous@gmail.com

Site web : www.montrealpourtous.com

Facebook : facebook.com/MontrealPourTous

Twitter : @mtlpourtous

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :