Hausses de tarifs 2018 et préparation Budget 2019

29 Jan

1) Revenant sur le budget 2018 voté tel que non amendé, voici encore des hausses surprises…de tarifs.

http://plus.lapresse.ca/screens/3927d278-bd91-477a-9744-68191cd54928|_0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Mais au moins, le chef de police coupe des postes de haut gradés de la police
http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201801/26/01-5151506-spvm-le-nouveau-chef-coupe-sept-postes-dans-la-haute-direction.php

2) Pour nous préparer à la révision de la fiscalité municipale annoncée à Montréal, voici un excellent point de vue de l’IRIS sur la révision et réforme du système de taxation foncière qui nous aidera à réfléchir plus en profondeur sur cet épineux dossier! Va falloir nous préparer encore plus à l’avance et arriver à une ou des propositions pour le budget 2019!

http://plus.lapresse.ca/screens/6b989e43-f7b6-49f6-a921-3ee9891fed6e__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Microsite+Share&utm_content=Screen

Pierre Pagé ,Johanne Dion, Lise Lauzon, Jeanie Baudchon et Lucille Mallette

pour MontréalPourTous

Advertisements

Une Réponse to “Hausses de tarifs 2018 et préparation Budget 2019”

  1. ric 30 janvier 2018 à 7 h 47 min #

    Franchement, quelques postes de hauts-gradés coupés au service de police. Sur un budget de plus de 5,5 MM$ ce n’est rien … faudrait plutôt se questionner sur les centaines voire les milliers de fonctionnaires de trop à la ville comme à la STM. Qu’en est-il de la productivité? A-t-on les moyens – compte tenu des salaires très élevés et hors-norme desdits fonctionnaires et cadres – de payer autant de monde à de tels salaires ? Montréal est parmi les 10 plus grandes villes au Canada celle dont les citoyens ont les revenus les plus bas. C’est indécent de demander aux Montréalais de payer de tels salaires et avantages sociaux alors que ces même Montréalais dans une très large proportion ne profitent même pas eux de tels avantages personnellement. Les citoyens de Montréal comme les Québécois en général sont pris à la gorge par des taxes et impôts trop élevés. On se fait manger la laine sur le dos. Il serait plus que temps d’apprendre à vivre selon nos moyens. Nous n’avons pas besoin de 103 élus à Montréal avec toute la kyrielle de dépenses qui s’en suit. Comment se fait l’embauche à la Ville? à la STM ? Sommes-nous en présence encore une fois de collusion dans l’embauche des petits amis comme celà est le cas depuis des décennies, et autres conjoints et membres de la famille? Il est plus que temps que cette question soit creusée par des personnes compétentes et neutres. Qu’on évalue la gestion de la ville, qu’on revois les missions des différentes composantes, qu’on apprenne à gérer en fonction des coûts des activités et que la reddition de comptes soit améliorée. L’éthique doit être resserrée. Enfin, nous ne pouvons continuer à nous contenter de plates excuses et de volonté que des erreurs ne se reproduisent pas. Au salaire payé aux cadres de la Ville nous nous attendons à bien plus en terme de qualité de gestion et d’efficience. Le temps du laxisme et de la facilité en augmentant les taxes est dépassée. Les élus comme les cadres auraient dû déposer un budget qui aurait pris en compte un certain rationnement dans les dépenses. Constamment les élus cherchent de nouvelles sources de revenus mais personne ne parle de couper dans les dépenses extravagantes. Il est plus que temps que les élus se mettent à réfléchir à la question. gérer une administration publique c’est aller bien plus loin que d’écouter bêtement les cadres de la Ville et d’augmenter de façon déraisonnable les taxes : c’est d’agir de manière responsable et surtout de cesser de mentir de manière honteuse.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment ce contenu :