Lumières de rue DEL : des clarifications…(!)

14 Fév

photo

Suite à un court article publié sur ce blog le 22 janvier dernier, qui portait sur le nouvel éclairage de rue à diodes électroluminescentes DEL et le déploiement sur chaque lampadaire d’un système intelligent de gestion de l’éclairage, plusieurs citoyens nous ont interpelés pour en savoir davantage sur ce projet mené par la Ville-Centre de Montréal.

Voici, en bref, nos préoccupations citoyennes et nos recommandations aux élus en regard de ce projet.

Nos préoccupations portent sur ces 4 aspects :

 Gestion des fonds publics : cet investissement de près de 110 millions $, qui propose, à court terme, un remplacement massif de 132 500 luminaires, nous parait non prioritaire et non fondé sur des données d’inventaire factuelles et complètes. Nous n’avons pas non plus l’assurance que tous les intrants permettant de juger adéquatement de la rentabilité du projet ont été considérés.

Ambiance nocturne et sécurité : le remplacement des luminaires actuels de couleur jaune-orangée (Sodium Haute Pression (SHP)) par des diodes électroluminescentes blanches (DEL) ne contribue pas à la qualité de vie nocturne et à l’attractivité des quartiers. Notre expérience est à l’effet que la sécurité des usagers du domaine public (piétons automobilistes, etc.) n’est pas optimisée.

Impacts sur le métabolisme et la santé – Lumière bleue : l’installation dans les quartiers résidentiels de DEL d’une température de couleur de 3000 degrés Kelvin (K) à 20% de lumière bleue fait l’économie de la santé et de la qualité de vie des citoyens, d’autant que des DEL à 2200 K  et 10 % de couleur bleue (soit à peu près l’équivalent des lumières SHP actuelles à 8% de lumière bleue)  seront installées à l’orée des grands parcs pour limiter les nuisances possibles sur l’habitat naturel  et dans le vieux Montréal pour offrir une ambiance nocturne chaleureuse aux touristes de passage.

Enjeux d’intérêt public liés au déploiement concomitant du système intelligent de gestion de l’éclairage de rue: ce réseau de télécommunications par radiofréquences qui relie chaque lampadaire pourrait servir de fondement à la plate-forme numérique de la « Ville intelligente » (pose de divers capteurs, Internet des Objets connectés (IoT), Big Data, Intelligence Artificielle). Plusieurs enjeux (gouvernance, confidentialité, cyber-sécurité, etc.) sont soulevés, qui devraient, selon nous, faire l’objet de discussion ouverte sur la place publique…

Nous recommandons :

  • Que la Ville de Montréal privilégie plutôt l’installation de luminaires DEL 1800 K à 5% de lumière bleue, ce qui respecte le principe de précaution et la meilleure pratique recommandée par le Bureau de Normalisation du Québec (BNQ) en matière d’éclairage extérieur, ceci pour le bénéfice des citoyens des quartiers, au demeurant payeurs de taxes…
  • Que la Ville de Montréal instaure un moratoire sur l’avancé de ce projet et ceci tant que la population n’aura pas été convenablement informée de ses enjeux et consultée sur les éventuelles suites à lui donner.

Le document PDF ci-joint vous donne le détail des arguments et les références qui vous permettront assurément d’interpeler vos élus…au prochain conseil d’arrondissement !!!

Johanne Dion

PDF Argumentaire – Luminaires et système de gestion intelligent

 

%d blogueurs aiment ce contenu :