Un dernier compte rendu: créer de l’emploi à Montréal

19 déc.

La grande question fut: que faire pour créer de la richesse et de l’emploi alors que 35 800 emplois sont disparus l’an dernier et que 22 000 personnes sont parties en banlieue? et que faire au moment où Québec réduit de moitié (de 14 à 7 millions de $) sa subvention pour les CLD/CDÉC? ce qui réduira le soutien aux innovations en développement local et aux entreprises locales?

Le nouveau directeur du Nouveau Service de développement économique, M. Serge Guérin, a dit en gros ceci:

-il faut faire un travail de fond pour inverser des tendances lourdes, on se faire un premier plan d’ici juin avec des cibles précises en misant sur nos zones industrielles naturelles (zone de l’aéroport, Port de Montréal, Est avec les raffineries). Pour l’Est, il faut penser à tout un secteur de chimie verte, incluant des innovations en décontamination et mise en marché de produits de la décontamination, dans une perspective de développement durable.

-nous allons faire le point avec les CLD/CDÉC pour faire un bilan et préciser les réorientations et choix à faire  au niveau des services de la ville et des organismes de développement local, afin de collaborer mieux et de maintenir les bons niveaux de services.

-il faut chercher des effets d’entraînement, avec des blocs d’innovation. Une première grosse cible est d’augmenter le capital d’innovation.

Puis la discussion est venue sur la question centrale des transports. La congestion est telle en ville que les entreprises ne songent pas à s’y installer. Il faut s’y attaquer de front. Il faut un plan intégré de transport avec plusieurs initiatives pour corriger ces failles et faire une place centrale à l’électrification. 

Guillaume Lavoie, vice-président de la Commission, a profité de l’occasion pour rappeler les 3 ingrédients du développement industriel actuel: une main d’oeuvre qualifiée et mobile, plus de population au pied carré dans la ville ( plus de payeurs de taxes aussi) et une qualité de vie qui attire les jeunes cerveaux. Richard Guay a rappelé que Montréal devait miser beaucoup plus sur son expertise en entretien d’avion. Le président M. de Sousa a dit que nous pourrions mettre de l’avant toutes nos capacités d’innover et recevoir des entreprises capables d’innover en développement durable et vert, au niveau de l’eau, de l’air, de la chaleur, etc.

Un autre service à la Commission des finances: habitation et urbanisme

19 déc.

Service de mise en valeur du territoire ( habitation et urbanisme)

Montréal pour tous a remarqué cette année trois évolutions bienheureuses: le dg de la Ville était très présent et actif lors de tous ces travaux. Plusieurs élus de l’administration responsables de dossiers y sont aussi venus expliquer leurs choix. Plusieurs élus de l’opposition (surtout Projet Montréal et aussi l’équipe de Lorrainne Pagé (ex-Mélanie Joly) sont venus poser des questions très pertinentes.

À nos questions très serrées sur la lutte aux propriétaires délinquants qui ne respectent aucune norme de salubrité, humanité (exemple : chauffage) et respect des locataires, le responsable à l’exécutif et maire de Côte-des-neiges/NDG, Monsieur Russell Copeman a d’abord rappelé que le mandat de la ville était limité mais précis : de par la loi, la ville est responsable de faire respecter des normes minimales d’habitabilité par ses inspecteurs, ses avis de non conformité, ses amendes. Par exemple dans Côte-des-neiges, la Ville a réussi à faire fermer un immeuble à maisons de chambres insalubres en privant le propriétaire des loyers. Encore a-t-il fallu trouver des logements temporaires en remplacement. La Ville fait mal aux délinquants de ce genre en émettant un avis de détérioration, ce qui rend la vente très difficile et à prix moindre car cet avis est obligatoire, il doit être apposé dans l’acte de vente. 85% des avis de conformité sont réglés dans un délai raisonnable mais il y a un 15% de durs à cuire. Un coffre à outils pour les questions d’insalubrité est en cours d’amélioration constante.

Un autre enjeu dans le domaine de l’urbanisme a été soulevé par divers élus : comment fera-t’on pour tenir compte de l’augmentation de plus du double du nombre d’artères dans la Réforme du financement des arrondissements, donc de l’augmentation de la quantité de travail des urbanistes et ingénieurs alors qu’il y a d’importantes réductions de personnel? Les réponses furent claires : faire plus avec moins, être plus efficaces, coordonner le travail avec les arrondissements sans tout centraliser. Mais on reste sur notre faim et c’est à suivre de près….le diable est dans les détails.

Commission des finances du 4 décembre sur les thèmes de l’ habitation, urbanisme, développement de l’emploi!

19 déc.

Bonjour de Montréal pour tous

Veuillez excuser l’interruption temporaire de nos compte-rendus de la Commission des finances, dûe à un double virus, celui de la grippe et celui de notre ordinateur.

Voici notre rapport pour la Commission des finances de jeudi le 4 décembre sur les thèmes suivants: habitation, urbanisme, développement de l’emploi!

Saviez-vous que notre ville achète une somme de 32 Millions $ en électricité à Hydro-Québec pour les stations de pompage, de filtration d’élimination des eaux usées, etc.? Les élus de la Commission ont vivement demandé que l’administration poursuive ses pressions à Québec afin que l’augmentation de 400 000$ ne soit pas exigée. Et que la SAQ récupère ses bouteilles de vin car la Ville paie très cher pour la collecte des matières recyclables dont ces bouteilles représentant un gros tonnage et pour lesquelles il n’y a pas de débouchés actuels sur le marché (sauf une expérience-pilote pour le ciment!) Lire la suite

Police et Pompiers de Montréal: faits saillants côté finances

6 déc.

Montréal pour tous
4e journée de l’étude du budget 2015 mercredi 3 décembre 14h. À 17h.
Faits saillants de l’analyse du budget des services de Police et Pompiers:

Comme nous le disions dans notre rapport de la première journée: « enfin il y a une halte majeure à la croissance des dépenses» générales de la Ville. Ces dépenses sont moindres qu’en 2014. Bref les augmentations à répétition sont stoppées. C’est ce que nous demandions depuis 4 années. Vous trouverez sur le site de la Ville tous ces rapports au http://www.ville.montreal.qc.ca à « Budget 2015 ».

Le Service de la Police a dû suivre la parade : son budget passe de 689 Millions de dollars à 686. Ce n’est rien que des cacahuètes? Non, car se service avait des hausses de budget auparavant. Il a dû couper 93 postes à temps plein; il est le plus touché. Ce n’est pas facile de couper en ce domaine. Il y a de grands objectifs de regroupement et d’améliorations de services. L’évaluation des performances sera beaucoup plus serrée en lien avec le Service de la performance qui suivra cela de très près. Lire la suite

Quelques faits saillants à la Commission des finances du 2 décembre

3 déc.

Hier mardi le 2 décembre à la Commission des Finances: matinée très riche avec Jeanie et moi sur les services de l’environnement et l’eau/égoûts/usines de traitement avec des équipes qui manifestent une volonté nette de changement, des pratiques plus rigoureuses, des avancées dans l’installation des compteurs d’eau pour les industries et grands commerces, dans les mesures pour continuer la lutte à la corruption et pour réaliser plus et de meilleurs travaux. Et le président de la Commission M. de Sousa qui exige fermement un plan d’action sérieux avec échéance et responsables imputables pour dépolluer 17 ruisseaux en très mauvais états. Il veut aussi un plan d’action pour mettre fin à 187 branchements inversés dans l’ouest de la ville, car cela provoque des déversements de sanitaires dans les égoûts pluviaux!  Lire la suite

Faits saillants du budget 2015 de certains services centraux

3 déc.

Deuxième journée de l’étude du budget 2015 lundi 1er décembre selon votre représentant

Faits saillants de l’analyse du budget des services centraux suivants:

Finances : le nouveau directeur avec son équipe est en train de mieux adapter les emprunts à long terme aux investissements dans les infrastructures; d’implanter un système intégré de gestion du budget central, de ceux des arrondissements, du PTI, avec un suivi tout au long de l’année. Il y a un nouveau système pour numériser les factures, suivre leur cheminement. Le but est de réduire le temps de paiement des fournisseurs qui est inacceptable selon le DG Alain Marcoux: c’est comme si la Ville leur demandait de la subventionner! Le président de la Commission M. de Sousa a demandé un rapport de toutes les dépenses de BIXI depuis le début.

Votre représentant a soulevé le cas d’un contribuable qui a été surtaxé durant les 15 dernières années. Un reportage de l’émission La Facture de Radio-Canada demain soir portera là-dessus. La Presse a signalé que le remboursement selon la loi ne pouvait dépasser 3 ans. Pourquoi? Un responsable de ce secteur a répondu ceci : d’abord c’est la Ville elle-même qui a dénoncé son erreur. La loi de permet pas de rembourser sur plus de 3 ans, que ce soit en faveur de la Ville ou du contribuable, afin d’éviter de grands écarts dans les budgets. C’est une seule erreur portant sur les exemptions de coins de rue (?) mais qui a été répétée sur plusieurs années. Puis toutes ces exemptions de coins ont été vérifiées. Au-delà de la loi, La Ville pourrait-elle lancer un appel à la solidarité en mettant un montant dans le pot? C’est révoltant une telle erreur-système, il faut corriger une telle injustice!

Ressources humaines: selon le plan quinquennal de main d’oeuvre, il y a des coupures de postes, mais il y a l’objectif de maintenir l’expertise interne et ainsi garder le contrôle sur les coûts et la qualité des travaux. Le grand objectif en 2015 est de réduire de manière fort importante les accidents de travail dans tous les services et arrondissements afin de rattraper un grand écart avec les villes et entreprises plus performantes. Il y a beaucoup de prévention et de formation en cours et un objectif de baisser le taux de cotisation trop élevé à la CSST. Il y a un plan pour former la relève. Il faut plus de chiffres pour montrer l’évolution de l’embauche de personnel dans diverses catégories (femmes, immigrants, noirs).

Technologies de l’information: de grands changements sont en cours pour rendre la Ville intelligente : une application Info-Neige pour suivre le déneigement et déplacer sa voiture, amélioration du portail, des systèmes d’exploitation, augmentation du recours aux logiciels libres, utilisation des innovations faites à Montréal par de petites entreprises créatives

Société de transport de Montréal

Nous avons vivement regretté la nouvelle hausse de tarifs. On nous a répondu: cette augmentation est faible, elle est indexée de 3,1% pour la carte mensuelle ordinaire et le tarif réduit est maintenu à 40% du coût du tarif normal. La STM est une des sociétés de transport avec les tarifs les plus bas en Amérique du Nord! Il y a plus de services de bus, plus de trains et plus de passages aux heures de pointe dans le métro. Si on enlève l’inflation, il n’y a pas d’augmentation des dépenses à la STM.

Le vice-président de la Commission Guillaume Lavoie a jeté un pavé dans la mare: la Ville aurait pu contribué beaucoup plus à la STM en 2015 : elle reçoit de Québec 58 Millions de $ comme part sur la taxe sur l’essence et elle ne reverse à la STM que 23 Millions. À suivre pour en savoir davantage. Par ailleurs, le dg de la STM est catégorique : il n’y a pas de bonus à la haute direction.

Budget 2015: pas répit côté taxes mais de gros changements!

30 nov.

Vos représentants de Montréal pour tous ont participé vendredi le 28 novembre à la première journée de l’étude du budget 2015 par la Commission des finances.

Faits saillants de cette première journée d’analyse du budget général :

Pas de répit pour les contribuables, encore des hausses pour les propriétaires, mais aussi pour les commerçants, et indirectement pour les locataires des arrondissements centraux!

Des hausses moins fortes que par le passé, et de l’espoir pour les années à venir!

Enfin il y a une halte majeure à la croissance des dépenses, qui sont moindres qu’en 2014. Bref les augmentations à répétition sont stoppées. C’est ce que nous demandions depuis 4 années. Les dépenses de rémunération de tous les employés, incluant salaire, retraite, assurances et autres bénéfices représentent moins de 50% du budget). Il y a une logique de comparaison avec de grandes entreprises syndiquées , selon une approche fort différente de l’approche Coiteux-Couillard!

Nous sommes enfin sortis de l’ère Tremblay-Applebaum. Il y a une direction générale compétente , transparente et désireuse de discuter avec des citoyens informés. Cette direction en place depuis un an a une vision et des plans de moyenne durée (5 à 10 ans) pour les investissements, la main d’oeuvre, l’amélioration des services au citoyen et l’amélioration des travaux d’infrastructures. Il y a l’implantation active d’un système de comparaison et de travail concerté avec 3 villes canadiennes d’importance similaire. Il y a des objectifs mesurables à atteindre et évaluer à la fin de l’année. Il y a une alerte rouge sur tous les contrats de construction de trottoirs pour collusion/corruption. Des démarches sont en cours pour récupérer 24 Millions $ de Catania/Faubourg Contrecoeur. Nous exigions cela. Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.