Archive | Eau et eaux usées RSS feed for this section

Nouvelle stratégie, recherche bénévoles

5 Juin

Nous redémarrons après une période de vacances (merveilleuse Roumanie), pour certains et de redéfinition!

bureauimpotsBucarest

1) Protection de l’eau de Montréal: beau succès de la manifestation au centre-ville!

Des suites sont à prévoir avec une grande coalition de groupes

kinder-morgan-trans-mountain-manifestation-montreal

2) Nouvelle stratégie : nous concentrer sur quelques sujets clés avec nos forces réelles :

-Vis-à-vis Québec lors de la prochaine campagne électorale : Nous tenterons d’inciter l’administration Plante-Dorais à obtenir des revenus supplémentaires après des années de réduction des subventions et de hausses de la part des taxes foncières pour compenser; nous ferons cause commune avec des groupes influents qui partagent nos vues.

-Vis à-vis Montréal : nous profiterons de l’ouverture exprimée par Projet Montréal pour exiger un ralentissement des hausses d’évaluation et de taxation foncières, une aide améliorée aux propriétaires de 5 logements et moins, une gestion plus rigoureuse des dépenses et une amélioration de la performance.

À cet effet, nous poursuivons nos échanges avec des membres de l’exécutif. Nous allons rencontrer bientôt la Direction de l’Évaluation foncière en prévision du nouveau rôle foncier de 2020.

Nous organiserons sur ces thèmes des café-citoyen pour échanger avec des experts et des élus.

2) Nous cherchons une personne bénévole pour nous aider à rénover notre site internet selon un plan déjà élaboré par une stagiaire, et une autre personne bénévole apte à analyser un budget important comme celui de notre ville.

Nous remercions très vivement Lise Lauzon qui nous a bien aidé à progresser par son travail bénévole depuis 2 ans, le tout en riant beaucoup!

Pierre Pagé, Johanne Dion, Lucille Mallette et Jeanie Baudchon

Advertisements

Commission des Finances sur l’Eau: comme si vous y étiez!

12 Fév

Bonsoir/Bonjour

1) Rions un peu

2) Des félicitations, des dons et un bémol:

3) En Direct de la Commission des finances : grand débat sur l’Eau

1) Rions d’abord un peu, grâce à 2 membres qui nous ont fait connaître ces images:

Images intégrées 1

2) Des félicitations, des dons et un bémol:

Plusieurs membres de notre réseau nous félicitent de notre travail. Nous vous en remercions. Nous remercions également celles et ceux qui ont répondu à notre campagne de dons. Il est encore temps. Vous pouvez le faire en cliquant sur « Faire un don» en haut à gauche. Ces dons nous aident à participer à des conférences, à offrir un montant à un stagiaire, etc.

Un bémol à nos critiques de la hausse récente des taxes nous est parvenu : « L’absence de hausse de taxe n’était pas la promesse centrale de (ndlr: la mairesse Madame) Plante. Nous ne sommes pas que des contribuables, c’est énervant à la fin de voir la Ville comme une simple dépense.» Qu’en pensez-vous?

3) En Direct de la Commission des finances : grand débat sur l’Eau et la hausse de taxes de l’eau.

Nous avons recueilli des informations précieuses  lors des travaux de la Commission mardi le 6 février sur le dossier de l’Eau et des eaux usées. C’est un bon gros morceau des investissements qui servent à réparer des conduites mais aussi à créer des bassins de réserve d’eau potable et de rétention temporaire d’eaux usées, une nouvelle usine d’ozonation afin de réduire les rejets de médicaments et autres bactéries dans les eaux du fleuve, etc.

Voici la question que nous avons posée: « pourquoi il faut encore augmenter les contributions dans la Réserve de l’Eau, en haussant la taxe de l’eau de 1,1%, sachant que lors des années précédentes, on nous avait dit que les prévisions d’investissements étaient solides? »

La réponse vient d’abord du Président de la Commission qui n’est pas un élu de projet Montréal. La réserve de l’eau a été créé en 2009pour faire face aux surprises incessantes, vu le mauvais état des conduites (30% de perte) et les besoins en nouvelles installations. Certaines années, les élus ont refusé de la regarnir. En 2018, la nouvelle administration a décidé de la regarnir.

Puis le responsable à l’exécutif de ce dossier, M. Sylvain Ouellette, ne fait pas de pirouette. L’administration précédente a bien investi dans ce domaine, nous le reconnaissons. Vu que le Service de l’eau a réalisé plus de travaux ces dernières années, et que ce sera encore la cas l’an prochain, la Réserve n’est plus suffisante. De plus, il faut arriver à mettre fin au déficit d’entretien, ce qui suppose de refaire 2%/an de nos conduites. En ajoutant des fonds, on devient éligible aux subventions de Québec et on économise sur les emprunts, ce qui évite de refiler la note aux générations futures.

Reste à voir si le Service de l’Eau/Eaux usées réussira à augmenter la cadence des travaux. Car les entreprises sont aussi sollicitées pour de grands travaux au Pont Champlain, à l’échangeur Turcot, etc.

Pierre Pagé, Lucille Mallette, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lise Lauzon, pour

« Montréal Pour Tous »

Réduire notre dépendance aux énergies fossiles: pétition à signer

22 Août

Bonjour

La Coalition Climat Montréal exige de la Ville de Montréal des actions concrètes, ambitieuses et réalisables afin de réduire notre dépendance aux énergies fossiles et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 25 ans. Elle réclame que les citoyens soient associés à de telles décisions importantes.

Cette Coalition est, selon notre expérience à leurs côtés, très sérieuse et bien documentée. Elle est active contre le développement de projets immobiliers dans les derniers milieux humides de notre Île situés à Pierrefonds-ouest. La Coalition suit de près l’évolution des projets de pipelines qui menacent nos cours d’eau. Elle cherche plus d’appuis en fonction de sa rencontre sous peu avec l’exécutif de la Ville de Montréal.

Montréal pour tous vous recommande de signer sa pétition à cet effet.

https://docs.google.com/forms/

Pierre Pagé, Johanne Dion, Lucille Mallette, Lise Lauzon, Jeanie Baudchon

Recommandations à la Commission des finances pour les investissements de la Ville

16 Nov

Pour une 5e année d’affilée, les représentant-e-s  de Montréal pour tous ont pris une part très active aux travaux de la Commission des finances de la Ville de Montréal pour le programme d’investissements (PTI) 2017-1819 qui ont eu lieu du 4 au 11 novembre.

Et nous n’étions pas seuls. Un représentant du Comité logement centre-ville, également abonné de notre groupe, est venu questionner les investissements dans le logement social. Deux représentants de la Coalition Eau Secours impliqué dans le groupe Sauvons l’Anse-à-l’Orme et dans le nôtre sont aussi venus. Notre appel aux groupes a porté fruit!

Une autre belle surprise fut la participation active et dynamique des représentants du Syndicat des cols-bleus. Ils ont informé la Commission de leur expérience positive de collaboration avec les dirigeants du Service de l’Eau qui ont confirmé leurs dires. Ils ont souligné la reconnaissance de l’expertise des employés dans la gestion des réseaux d’aqueduc et d’eaux usées. ILs ont demandé que cela s’étende à d’autres services et que les contrats au privé fassent l’objet de vraies comparaisons avec tous les coûts.

Voici maintenant les propositions que nous avons déposées à la Commission qui peut choisir de les présenter au Conseil municipal pour adoption. On verra bien. Nous exigeons de meilleures performances au niveau de la planification, conception, réalisation, contrôle et évaluation des investissements de la Ville de Montréal.

Notez qu’une de ces propositions, la numéro 7 demande à la Commission et au Conseil municipalde nous appuyer auprès du Ministère des Finances du Québec  d’ élargir et afin d’enrichir le programme Subvention pour aînés relatif à une hausse de taxes municipales instauré en 2015 Lire la suite

Étude de HEC: l’administration municipale de Montréal progresse, mais si peu!

9 Mai

Selon ces derniers chiffres en date de 2014, l’administration municipale de Montréal progresse, mais pas tant que ça.

Selon les travaux d’une équipe de HEC, la Ville a réussi à ralentir de façon importante l’augmentation des dépenses! Mais le score général n’est pas joli: 10e sur 10 villes comparables, 45% plus chers que les municipalités de même taille.
Et c’est encore 10e sur 10 pour les dépenses par habitant, les dépenses administratives , la police, les pompiers, la Voirie, le déneigement, les égoûts, les rémunérations, celles des cadres, celles des cols-bleus.
Ouf! au moins , il y a le 5e rang sur 10 pour les déchets et le 4e pour la dette.

La route du changement est et sera longue! D’accord?

http://plus.lapresse.ca/screens/91f1d254-54c7-41e6-aa7e-5825921d39d6|1G-eDnU1HwuU.html

http://plus.lapresse.ca/screens/91f1d254-54c7-41e6-aa7e-5825921d39d6|1G-eKGPD6CtY.html

Environnement: où va la Ville de Montréal?

28 Mar

 Montréal pour tous était lundi soir dernier au Conseil municipal avec Action Climat Montréal et des citoyens de Pierrefonds-Roxboro pour demander au Maire Coderre sa vision et un plan de réduction de l’utilisation des énergies fossiles et des gaz à effets de serre.

Le maire a répondu ceci :

  • La CMM (84 villes) a rejeté le projet de Pipeline Énergie Est.

  • Un comité Office national de l’Énergie-CMM-Ville de Montréal va suivre et contrôler le pipeline 9B, en application des lois du Québec et du jugement récent du Tribunal qui exige le respect des droits des Premières nations et des provinces par les entreprises pétrolières.

Action Climat Montréal a dit qu’il va maintenir sa vigilance. Le Maire Coderre s’est engagé à Séoul à ce que Montréal mesure l’évolution des gaz à effet de serre (GES). Mais la ville n’a pas mesuré ces gaz depuis 7 ans. Oups!

L‘Association des propriétaires résidants de Pierrefonds-Roxboro a contesté les déclarations pro-écologie du Maire : pourquoi donnez-vous si peu d’information et pourquoi n’abandonnez-vous pas le gros projet de développement dans les dernières terres humides de l’Anse-à-l’Orme? Re-Oups!

Le représentant de l’opposition officielle Sylvain Ouellet est allé dans le même sens: la Ville n’atteindra pas en 2018 l’objectif de réduire les GES de 30%, la STM ne développe pas le réseau de transport public, la récupération des bouteilles de vin (et pas seulement d’eau) n’avance pas.

Le dossier de l’amélioration de l’environnement à Montréal est à suivre de près durant les mois et années à venir..

Un rappel: Montréal pour tous organise une visite à l’usine de traitement des eaux usées  de la Ville de Montréal J-R.-Marcotte le 11 Avril de 13 heures à 16 heures. Il y a encore quelques places disponibles.

N’hésitez pas à vous inscrire ou faire inscrire à notre infolettre en envoyant un courriel avec vos noms à montrealpourtous@gmail.com


Pierre Pagé, Lucille Mallette, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lise Lauzon

Visite à l’usine de traitement des eaux usées le lundi 11 Avril à 13H

16 Mar

 Montréal pour tous fait des pressions sur la Ville de Montréal pour répondre à la demande d’un grand nombre de membres qui nous disent : « nous on veut de meilleurs services, au prix que l’on paie en taxes foncières! »

Montréal pour tous organise une visite à l’usine de traitement des eaux usées  de la Ville de Montréal J-R.-Marcotte située au 12001 Maurice Duplessis le 11 Avril de 13 heures à 16 heures. Il y a 10 places disponibles. Les 5 membres du comité y prendront part et vous aideront à vous préparer ou poser une question.

La visite se fera en deux parties: 1) à l’auditorium de la station au bâtiment administratif; 2) à l’extérieur (se vêtir selon la température du jour). La visite est déconseillée pour les femmes enceintes.

C’est pour mieux comprendre les très gros investissements faits et à venir dans le traitement des eaux usées, pour mieux saisir les enjeux de déversements réguliers ou exceptionnel comme celui de décembre 2015,.Les thèmes que nous voulons aborder sont en lien avec nos travaux et suivis sur les questions de l’eau et des eaux usées à Montréal ainsi que les sommes investies ces dernières années.:

-quels sont les investissements récents dans cette usine?

-et telle que posée par le rapport des experts de Polytechnique lors du déversement de décembre dernier,  pourquoi investir tant dans le traitement tertiaire (ozonisation)? pourquoi ne pas plutôt investir en amont dans le traitement secondaire, soit l’injection de bactéries par oxygénation, ce qui réduirait les coûts du traitement tertiaire?

N’hésitez pas à vous inscrire à cette visite en envoyant un courriel avec vos noms à montrealpourtous@gmail.com

Dites à vos proches de s’abonner à notre infolettre à cette même adresse.

Pierre Pagé, Lucille Mallette, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lise Lauzon