Wow !!! C’est dans une toute petite semaine !!!

26 Mar

Nous vous espérons mardi prochain le 2 avril à 19 hrs au chic Théâtre Rialto !

final affiche jpg

Publicités

Dossier SNC-Lavalin au fédéral: leçons à en tirer lors de notre soirée du 2 avril

13 Mar

1) L’actualité bien vive au fédéral du dossier SNC-Lavalin met la table pour notre café citoyen du 2 avril prochain au Théâtre Rialto: quelles sont les meilleurs moyens de récupérer au moins une partie des sommes volées par la corruption/collusion d’entreprises et individus frauduleux?

Faut-il miser plus sur les poursuites criminelles en justice? ou sur des accords hors cour? Ou les 2? Lesquelles de ces mesures (ou autres) favorisent une nette amélioration de la gouvernance de l’administration de nos villes et gouvernements?

Nous vous proposons ces quelques points de vue qui éclairent un dossier complexe.

D’abord 2 chroniques de l’animateur de notre soirée Yves Boisvert:

Une première qui dit en gros: que les procureurs ( le DPCP à Québec et le SPPC à Ottawa) expliquent comment ils en arrivent à des résultats pitoyables dans plusieurs causes ( ex. celle du pdg Pierre Duhaime, dossier des vp et haut cadres Bebawi-Kyres):

https://www.lapresse.ca/

Une seconde chronique intitulée « Pleurnicheries canadiennes » publiée aussi en anglais dans le Globe and Mail remet les pendules à l’heure: pourquoi tant réagir à la possibilité d’une entente hors cours (accord de poursuite suspendue) avec la québécoise SNC-Lavalin alors que le Canadien national (CN) avec l’accord du Fédéral passe un contrat de près d’un milliard de $ avec Siemens! Cette dernière  a été l,Objet d’une entente hors cours, avec de fortes amendes, changements de dirigeants, surveillance accrue incluant possibilité d’annuler l’accord en cas de non respect.

https://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201903/01/01-5216727-pleurnicheries-canadiennes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_meme_auteur_5218028_article_P

Puis un article synthèse de Marie Vastel: L’ABC de l’affaire SNC:

https://www.ledevoir.com/politique/canada/549506/l-a-b-c-de-l-affaire-snc

Et le journaliste Francis Vaille de La Presse déniche « Des sosies de SNC partout » dont Airbus, Rolls-Royce, etc.

http://plus.lapresse.ca/screens/22234dfb-33a8-461e-ae1a-3f65108719d3__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

Enfin des spécialistes en droit international illustre les enjeux et dangers de poursuites internationales en justice:

https://www.ledevoir.com/politique/quebec/549517/une-firme-dans-le-collimateur-de-la-justice

2) Pourquoi Montréal pour tous se bat autant pour récupérer au maximum ces fonds et aussi éviter que cela ne se reproduise à grande échelle:

De nombreuses personnes témoignent de leur incapacité à conserver leur propriété. L’administration doit trouver de l’argent pour des mesures urgentes qui aideraient à court terme les propriétaires moins fortunés qui n’arrivent plus à suivre les hausses de taxes foncières. Et mettre en place maintenant des travaux pour revoir la fiscalité foncière en profondeur.

 

Corruption/collusion: vos questions, des réponses !

7 Mar

final affiche jpg

 

Gros dossiers à l’Hôtel-de-ville dont de bonnes nouvelles

20 Fév

1) À l’Hôtel-de-ville lundi soir le 25 avril ou mardi matin le 26 : Montréal pour tous a besoin de votre soutien actif sur ces 2 dossiers:

– des citoyens issus de plusieurs quartiers vont déposer leurs plaintes sur les lumières de rue DEL et des membres de notre groupe vont déposer un mémoire à ce sujet.

-un représentant de Montréal pour tous va exiger des mesures immédiates en fiscalité: un comité de travail pour revoir l’ensemble de la fiscalité résidentielle et non-résidentielle afin de protéger mieux les petits propriétaires, locataires, commerçants et artistes avant les hausses du prochain rôle foncier; des tarifs moins élevés pour demander une révision de l’évaluation de son immeuble; des pressions plus fortes sur Québec pour enrichir et élargir le programme de subvention aux aînés pour faire face aux hausses de taxes.

Qui vient fournir son appui, en assistant tout simplement ou en posant une question?

2) Belle série de bonnes nouvelles: Montréal pour tous félicite l’administration Plante-Dorais.

Des consultations sur les dépenses prioritaires du budget 2020 selon les citoyens, des budgets locaux soumis à des consultations, une usine de traitement des déchets de table ( à un prix plus élevé que prévu!), des investissements pour rénover une usine de traitement de l’eau à Pierrefonds, des fonds gérés avec Québec pour décontaminer des terrains et bâtiments industriels dans l’Est

http://plus.lapresse.ca/screens/58c5bd71-ce2e-4903-bb0d-46853bd940e6__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

http://plus.lapresse.ca/screens/93a74893-53bb-44cc-8eb5-09ff050bc956__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

RPP innove grandement : projets citoyens participatifs

3) Soirée 2 avril au Rialto sur la corruption/collusion: Avec l’actualité qui remet à l’avant-scène ces dossiers, cette fois avec SNC-Lavalin,, réservez votre soirée qui s’annonce des plus prometteuses : notre animateur sera Yves Boisvert chroniqueur au journal La Presse sur les questions de justice, nos panelistes seront le Juge François Rolland qui a signé le Rapport du programme québécois de remboursement volontaire des sommes volées, le journaliste André Cédilot spécialiste de la mafia qui a collaboré à la Commission Charbonneau et le professeur Denis St-Martin qui suit de près les questions de poursuites juridiques d’entreprises frauduleuses.

4) Coalition Climat Montréal fête son 4e anniversaire samedi le 23 février 13h30 à 16h30 métro Joliette. Bienvenue à toutes et tous qui veulent réduire l’empreinte carbone de notre ville.

http://coalitionclimatmtl.org/fr/accueil/

Bonne fin de journée, Pierre Pagé, Johanne Dion, Lucille Mallette et Jeanie Baudchon.

Lumières de rue DEL : des clarifications…(!)

14 Fév

photo

Suite à un court article publié sur ce blog le 22 janvier dernier, qui portait sur le nouvel éclairage de rue à diodes électroluminescentes DEL et le déploiement sur chaque lampadaire d’un système intelligent de gestion de l’éclairage, plusieurs citoyens nous ont interpelés pour en savoir davantage sur ce projet mené par la Ville-Centre de Montréal.

Voici, en bref, nos préoccupations citoyennes et nos recommandations aux élus en regard de ce projet.

Nos préoccupations portent sur ces 4 aspects :

 Gestion des fonds publics : cet investissement de près de 110 millions $, qui propose, à court terme, un remplacement massif de 132 500 luminaires, nous parait non prioritaire et non fondé sur des données d’inventaire factuelles et complètes. Nous n’avons pas non plus l’assurance que tous les intrants permettant de juger adéquatement de la rentabilité du projet ont été considérés.

Ambiance nocturne et sécurité : le remplacement des luminaires actuels de couleur jaune-orangée (Sodium Haute Pression (SHP)) par des diodes électroluminescentes blanches (DEL) ne contribue pas à la qualité de vie nocturne et à l’attractivité des quartiers. Notre expérience est à l’effet que la sécurité des usagers du domaine public (piétons automobilistes, etc.) n’est pas optimisée.

Impacts sur le métabolisme et la santé – Lumière bleue : l’installation dans les quartiers résidentiels de DEL d’une température de couleur de 3000 degrés Kelvin (K) à 20% de lumière bleue fait l’économie de la santé et de la qualité de vie des citoyens, d’autant que des DEL à 2200 K  et 10 % de couleur bleue (soit à peu près l’équivalent des lumières SHP actuelles à 8% de lumière bleue)  seront installées à l’orée des grands parcs pour limiter les nuisances possibles sur l’habitat naturel  et dans le vieux Montréal pour offrir une ambiance nocturne chaleureuse aux touristes de passage.

Enjeux d’intérêt public liés au déploiement concomitant du système intelligent de gestion de l’éclairage de rue: ce réseau de télécommunications par radiofréquences qui relie chaque lampadaire pourrait servir de fondement à la plate-forme numérique de la « Ville intelligente » (pose de divers capteurs, Internet des Objets connectés (IoT), Big Data, Intelligence Artificielle). Plusieurs enjeux (gouvernance, confidentialité, cyber-sécurité, etc.) sont soulevés, qui devraient, selon nous, faire l’objet de discussion ouverte sur la place publique…

Nous recommandons :

  • Que la Ville de Montréal privilégie plutôt l’installation de luminaires DEL 1800 K à 5% de lumière bleue, ce qui respecte le principe de précaution et la meilleure pratique recommandée par le Bureau de Normalisation du Québec (BNQ) en matière d’éclairage extérieur, ceci pour le bénéfice des citoyens des quartiers, au demeurant payeurs de taxes…
  • Que la Ville de Montréal instaure un moratoire sur l’avancé de ce projet et ceci tant que la population n’aura pas été convenablement informée de ses enjeux et consultée sur les éventuelles suites à lui donner.

Le document PDF ci-joint vous donne le détail des arguments et les références qui vous permettront assurément d’interpeler vos élus…au prochain conseil d’arrondissement !!!

Johanne Dion

PDF Argumentaire – Luminaires et système de gestion intelligent

 

Comptes de taxes 2019: nos exigences

12 Fév

mtlpourtous-logo

1) Comptes de taxes 2019 : Madame Plante a respecté sa promesse. Elle a repris notre constat: on ne peut plus presser le « citron » des taxes foncières! Tant mieux, mais ….

À la différence de l’an dernier où le taux d’augmentation moyen de taxes foncières a atteint 3,3% pour la catégorie résidentielle, son administration a cette année a augmenté les taxes de 1,7% en moyenne, soit au taux d’inflation. Bravo! Mais pour les gens dans les quartiers recherchés où les hausses de taxes peuvent atteindre 7 % ou plus, il faut des vraies mesures d’aide pour les petits propriétaires de 5 logements et moins. Ils doivent pouvoir garder leur chez soi.

2) Montréal pour tous continue d’exiger:

A) à court terme un programme municipal de soutien temporaire à ces personnes, comme il en existe un à la ville de Laval;

B) des pressions accrues sur le gouvernement du Québec pour une nette amélioration et un élargissement du « Programme québécois de subvention aux aînés pour faire face aux hausses de taxes foncières »;

C) la mise en place d’un comité d’étude de l’ensemble de la fiscalité résidentielle et non-résidentielle à Montréal et des moyens d’atténuer les hausses de taxes tant pour les petits propriétaires, petits commerçants et ateliers d’artistes ainsi que leurs effets sur le coût du logement et des loyers. Ce comité pourrait analyser la pertinence et la faisabilité de mesures telles que :

–la création d’un programme gouvernemental de prêt à taux réduit pour les propriétaires en difficulté leur permettant de reporter leurs paiements d’impôts fonciers;

–la mise en réserve des terrains et bâtiments pour fins publiques;

–l’octroi de permis conditionnel à la sauvegarde du logement locatif à coût moindre;

–l’utilisation du zonage pour préserver la tenure locatives; ces 3 mesures prônées par L’IRIS

3)Témoignages vécus qui justifient nos demandes: celui d’une propriétaire :

-« J’ai perdu mon mari. Sans son salaire je ne pouvais plus rester sur le Plateau que moi aussi j’ai en horreur maintenant. J’ai vécu là plus de 32 ans et je n’avais pas le choix que de vendre je venais de perdre mon conjoint et pour m’achever je devais quitter la maison où ma fille est née et où mon mari est décédé. La gentrification c’est pas une blague et je l’ai vécu je me suis même pour boucler la boucle taper une dépression suite à cela. » Malika K.

–témoignages de locataires et petits commerçants victimes d’expulsions:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1135791/saint-henri-gentrification-sud-ouest-eviction-loyers-regie

4) SVP Appuyer le Pacte pour la transition initié par Dominic Champagne:    info@lepacte.ca

Bibliothèque de Pierrefonds-Roxboro: des pratiques frauduleuses dénoncées

29 Jan

D’abord Madame Brigitte Bishop, Directrice du Bureau de l’Inspecteur Général (BIG) dénonce un entrepreneur qui exigeait une cotisation de ses sous-traitants selon le Devoir de ce matin.

https://www.ledevoir.com/politique/montreal/546544/rapport-du-big-un-entrepreneur-montrealais-exigeait-une-cotisation-de-ses-sous-traitants

Ensuite un citoyen qui a suivi de très près la vie municipale de cet arrondissement relate comment il a questionné et combattu cela, sans réussir à changer ces pratiques. Ce citoyen est membre de notre réseau, il a longtemps habité Pierrefonds-Roxboro et a présidé l’Association des Propriétaires Résidents de Pierrefonds-Roxboro (APRPR). Nous avons beaucoup collaboré avec cette association et son président.

Voici la lettre ouverte qu’il a fait parvenir  au journal 24 heures aujourd’hui.

« Objet: Des tactiques qui rappellent la commission Charbonneau. »

Cela ne m’a pas étonné de voir que le bureau du BIG aurait trouvé ce qui semble être un problème avec les couts associés au projet de la bibliothèque de Pierrefonds-Roxboro.

Quand j’étais jusqu’à récemment résident de cet arrondissement, je demandais très souvent au conseil plusieurs questions concernant les couts associés aux contrats et aux dépenses, comme exemple :

– Pourquoi par moments, le plus bas soumissionnaire obtenait un contrat pour simplement ensuite dans certains cas demander des couts additionnels et qui faisaient en sorte que le coût total du plus bas soumissionnaire n’était plus le plus bas

– Pourquoi voyait-on tellement de modifications à des contrats après que les contrats avaient été assignés?

– Pourquoi était-il si difficile pour les résidents de suivre les dépenses associées aux contrats?

– Est-ce que l’arrondissement ne pourrait pas mettre en place sur son site web des pages faciles d’accès aux résidents et sur lesquelles on indiquerait les dépenses associées aux contrats et gros projets en cours de construction? D’autres villes le font. Dans notre cas c’était laissé aux résidents de suivre les coûts et en faire la somme.

– Dans le cas de la bibliothèque de Pierrefonds-Roxboro l’association des propriétaires et résidents de Pierrefonds-Roxboro (APRPR) avait noté (en date d’aout 2017 et voir la page : http://aprpr.org/?p=7606 ) que même si le coût original de ce projet était originalement prévu par  l’arrondissement à $18,500,000, si on faisait la somme des dépenses associées le total était plutôt près de $26,979,701.73 soit une différence d’environ 46% de plus. Pourtant l’arrondissement présentait le total comme étant plutôt près de $24,400,000 millions qui est quand même une hausse d’environ 30%

– Le bureau du vérificateur général avait dans son rapport de 2015 critiqué et offert des recommandations sur un autre grand projet à Pierrefonds-Roxboro soit la construction de la piscine Valleycrest pendant l’année 2013 (on peut noter que c’était une année d’élections municipales). Le conseil et l’administration d’arrondissement ont-ils acceptés ces recommandations afin de mieux gérer les projets et aider à réduire les couts et lesquelles des recommandations ont été mises en place depuis ce rapport pour mieux protéger les résidents? Voir l’info à la page : http://aprpr.org/?p=7371

– J’ai toujours été inquiet en ce qui concerne les dépenses du surplus d’arrondissement. Quand les nouveaux budgets étaient adoptés on ne présentait jamais combien on anticipait prendre du surplus au cours de la prochaine année budgétaire. Et pendant l’année des dépenses étaient payées à partir du surplus et cela paraissait oui dans les procès-verbaux du conseil. Pourtant malgré les dépenses provenant du surplus, celui-ci semblait toujours rester à un montant plus ou moins fixe au fils des ans et il n’y avait pas de trace claire sur comment on retournait de l’argent au surplus. Je n’ai jamais pu comprendre la gestion du surplus et en conséquence cela me paraissait comme un risque.

-Pourquoi pas mieux se servir de données ouvertes pour surveiller les dépenses? Entre environ 2009 et 2017 j’ai miné manuellement tellement de procès-verbaux d’arrondissement pour y extraire des couûs associés aux contrats afin d’essayer de mieux informer les résidents. Si la ville pouvait publier ces données concernant les dépenses dans un format de données ouvertes et possiblement en temps réel, il serait possible d’utiliser des systèmes informatiques pour mieux informer les résidents et chercher pour des tendances inquiétantes dans les chiffres. »

Le rapport du BIG vient confirmer ses doutes, questions et prises de position. Bravo Lewis, se tenir debout face à de telles pratiques est exemplaire.

En finir avec le goulot d’étranglement des autoroutes 15 et 40 à Montréal

26 Jan

Dans le grand débat actuel sur l’aménagement urbain du Grand Montréal, au sujet du Projet Royalmount, voici une prise de position inédite et très éclairante d’un professeur de l’UQAM. Il propose de refaire les mauvais tracés d’autoroutes qui congestionnent à l’année longue les quelques kilomètres reliant la 15 à la 40, et ce, en utilisant le tracé d’une voie ferrée. Brillant.

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/546436/il-faut-stopper-l-etalement-urbain-a-montreal

Nouvelles idées pour protéger les logements abordables et sociaux

24 Jan

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) propose de nouvelles idées pour conserver un parc de logements abordables et sociaux en dehors du marché de la spéculation. Bonne lecture.

https://www.journaldemontreal.com/2019/01/23/trois-strategies-anti-gentrification

41c877bd-5507-43c3-b465-15450c3a16c4

 

NOUVELLES LUMIÈRES DE RUES DEL : PLAIGNEZ-VOUS AU 311 ET AUX ÉLUS DE VOTRE ARRONDISSEMENT !

22 Jan

photo

La Ville de Montréal est en train de remplacer nos lumières de rues actuelles de couleur jaune-orangée par des DEL de couleur blanche. Tout un changement d’ambiance !

J’habite Rosemont-Petite Patrie. Il suffit de se rendre au coin de la 8e avenue et de Rosemont pour voir, d’un coté un éclairage apaisant et efficace et de l’autre des lumières aveuglantes, qui éclairent peu les trottoirs et la chaussée…Sur Rosemont, on ne voit pas où on met les pieds et c’est maintenant risqué de traverser la rue aux intersections puisque les automobilistes ne voient pas plus que nous…!

Ces nouvelles lumières DEL, avec un contenu de couleur bleue plus fort, présentent aussi un risque pour la santé en affectant notamment la qualité de notre sommeil…Elles sont par ailleurs reliées les unes aux autres par un réseau de télécommunications à radiofréquences, autre menace potentielle à la santé !

Avez-vous été consulté sur ce projet ??? NNNNON !

Vous voulez en savoir plus ? Communiquez avec nous, nous pouvons organiser une brève séance d’informations sur le sujet.

Entretemps, vous pouvez vous plaindre à la Ville de Montréal en composant le 311 ou directement à votre arrondissement et exiger que les citoyens du quartier soient consultés sur le type de luminaires à installer et informés sur les impacts du réseau de télécommunications à radiofréquences.

Johanne Dion

 Agir pour que les citoyen-nes soient consulté-es
sur les projets qui impactent la qualité de leur milieu de vie !