Boom immobilier et crise du logement: le temps des solutions

4 Mai

Bonjour,

1) Voici notre Mémoire à la Commission des finances et de l’administration de la Ville de Montréal dans le cadre des 3e consultations prébudgétaires dont l’objet est le budget 2022.

La solution principale que nous recommandons dans notre Mémoire qui sera présenté mercredi le 5 mai à 19h50 à la Commission des finances sur le budget 2022 concerne un vaste chantier de construction de logements populaires et abordables, tant au Québec qu’à Montréal. Ces augmentations de l’offre auront un effet « calmant » sur les hausses des prix de l’immobilier.

Nous avons une chance inouïe à Montréal: l’existence de longue date à Montréal de développeurs communautaires à but non lucratif expérimentés tels que Bâtir son quartier, Atelier d’habitation de Montréal et autres GRT. Ils ont construit, rénové, aménagé à grande échelle pour les milieux populaires. C’est le temps de les mettre plus amplement à contribution, ils ont plein de projets de construction en développement et ce, d’autant plus qu’ils ont l’expertise pour construire avec la participation des citoyens concernés et qu’ils ont déjà des terrains en leur possession, qu’ils ont des idées pour ne pas recourir seulement à Accès-Logis.

2) Nous avons critiqué récemment la Ministre Laforest des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec chargée du dossier du logement pour sa mollesse. Voici qu’elle ajoute des propositions dont au moins celle-ci est pertinente: que la preuve à faire pour des évictions soient à la charge du propriétaire et non du locataire. Aussi elle suggère pour ne pas accroître la bureaucratie de rendre obligatoire dans le bail-type le montant payé par le locataire précédent. Bonne lecture

https://www.ledevoir.com/opinion/idees/599833/idees-un-plan-et-une-vision-de-l-habitation-au-quebec

3) Pétition à signer à propos de mesures à implanter pour réguler la crise du logement à Montréal et au Québec:

Voici une pétition sur le site de l’Assemblée nationale proposée par Québec Solidaire sur la crise du Logement. Nous sommes plusieurs à l’avoir signée et nous vous encourageons à le faire. Tous nos élu-e-s doivent faire plus pour stopper le boom immobilier et créer plus de logements pour la majorité: https://www.assnat.qc.ca/…/Petition-9049/index.html…

1- Crise de l’immobilier, crise du logement: des solutions sont à portée

29 Avr

1- Crise de l’immobilier, crise du logement, les structures craquent de toutes parts! Désespoir? Espoir?

Nous avons participé la semaine dernière à 2 belles manifestations de solidarité avec les groupes de locataires. Ces derniers ont bien spécifié qu’ils contestaient les grands propriétaires d’immeubles résidentiels, et un petit nombre de petits propriétaires qui ne respectaient pas la loi pour évincer.

Une autre preuve de pratiques illégales et/ou immorales a été présentée par le Comité de la Petite-Patrie: « Cet immeuble a été réno-évincé de tous les locataires par le proprio. Une fois l’immeuble vidé, le proprio a profité d’une brèche dans la loi pour contourner le moratoire sur le conversion en condos, car un immeuble sans locataire peut être converti en condo. Résultat, des logements qui se louaient à un prix abordable (moins de 700$ par mois) sont maintenant à 3200$ par mois. »

Il y a même des individus et des entreprises qui proposent de telles pratiques pour faire plus d’argent :

https://www.ledevoir.com/economie/599657/investissement-apprendre-a-flairer-les-gains

Le Directeur du Devoir propose de rompre avec de tells pratiques : il demande au premier ministre Legault d’aller plus loin : « (…) l’interdiction des ventes sans garanties légales et l’imposition d’une taxe sur la spéculation en cas de revente d’une résidence principale ou secondaire dans un délai de moins de cinq ans après l’achat initial (pour décourager la pratique du flipping). » Il prône aussi« l’accélération des mises en chantier », « Cela nécessitera des autorités municipales un peu plus de fermeté dans les exigences, mais aussi un peu moins de lourdeurs et de consultations à n’en plus finir. » https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/599502/crise-de-l-immobilier-le-laxisme-n-est-pas-une-option

Montréal Pour Tous ira dans ce sens lors de la présentation de son mémoire dans le cadre des Consultations prébudgétaires en cours. Plus il y aura de construction de logements abordables , ce que ne réussissent pas à faire les promoteurs privés, plus il y aura de pression à la baisse sur les prix de l’immobilier résidentiel. Et on peut miser sur des développeurs communautaires d’expérience.

Les travaux de la Commission des finances et de l’administration seront en ligne à partir de mercredi le 5 mai à 14h00. Nous y serons à 19h00. http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6877,143480387&_dad=portal&_schema=PORTAL

2- Fortes possibilités de changements fiscaux majeurs par le gouvernement américain: espoir!

Nous vous avions incité fortement à lire les travaux d’envergure et très progressiste sur la fiscalité et la répartition des richesses dans le monde. Le leader de ce réseau, Thomas Piketty, va recevoir un prix demain lors du Festival en ligne Métropolis Bleu : metropolisbleu.org/prix

Un autre économiste de ce réseau, basé à l’Université de Californie, campus Berkeley, Gabriel Zucman est l’auteur d’un best-seller. Il relate les changements majeurs en faveur d’une taxation fortement progressive sur les richesses des milliardaires et des multinationales.

https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/599639/entrevue-avec-l-economiste-gabriel-zucman-revolution-fiscale-en-vue-aux-etats-unis

Nous ajoutons ceci: si les gouvernements supérieurs ont plus de revenus pour les services publics et les gouvernements locaux, alors les contribuables et municipalités pourront souffler.

Crise immobilière et du logement: ministres responsables qui ne font rien. manifestons.

23 Avr

Vendredi 23 avril à 17h00 devant le 3485 Papineau/ Locataires en détresse / Soutenons-les !

Rassemblement organisé par le Comité Logement du Plateau-Mont-Royal avec les locataires qui luttent présentement contre Shiller et Kornblut qui tente de les évincer. Cela semble être un des plus gros cas de rénoviction du Plateau Mont-Royal.

https://lh6.googleusercontent.com/DwT3_A0iZmlYSLV_c9XZ4CCIrdBstp1KL0HMxk8ZC0WxHS7dj4_qciKLJ7sLBoeYWoOHzI4euMb4GFqKKqesYyzYUF17a0g1V8cZymGzswIr6pe612LkSelPW2DkzKOhXmgtZ4C8

Voici de bonnes raisons de manifester avec les locataires :

la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, en entrevue à La Presse, expliquait sans rire que le problème de surchauffe en était un d’éducation et de responsabilisation citoyenne.

-La chroniqueuse du Devoir disait ce matin: Où s’arrêtera « la crise en temps de crise »

« S’acharner à ne rien faire, disais-je donc la semaine dernière, voilà le mot d’ordre actuel en matière de logement.(…) « nouvelles déclarations nonchalantes de la ministre » « pas de commission parlementaire pour étudier la surchauffe immobilière généralisée au Québec», 

« les groupes de défense des droits des locataires, et avec eux un bon nombre de citoyens inquiets, réclament la création d’un registre public des loyers. La Ville de Montréal a d’ailleurs appuyé la revendication cette semaine, lorsque le conseil municipal a adopté une motion demandant au gouvernement provincial de l’aider à protéger les locataires.

Sauf qu’à Québec, on s’entête à dire non », »l’inaction de la ministre dépasse ici l’acharnement. Elle ressemble à de l’incompétence. »

https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/599382/la-crise-en-temps-de-crise-2

Voir aussi son article précédent :

https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/598917/la-crise-en-temps-de-crise

« Or, à force de laisser faire, on risque ni plus ni moins que de tuer la ville ; ou du moins, de la rendre inhabitable pour la plupart des gens. »

Le ministre des finances lui aussi ne patine pas vite dans ce dossier : « Le ministre des Finances Eric Girard songe à légiférer pour permettre aux personnes voulant acquérir une propriété de la faire inspecter au préalable par un professionnel, et d’avoir accès aux offres d’achat concurrentes. », «Ça, ça va s’autocorriger »

https://www.ledevoir.com/politique/quebec/599385/le-ministre-des-finances-eric-girard-n-exclut-pas-la-possibilite-de-legiferer

Pierre Pagé

Nos positions reprises par de gros joueurs mais la ministre québécoise ne suit pas!

20 Avr

1) Surenchère/embrasement/boom immobiliers: Nos propositions reprises à de hauts niveaux:

Le grand dossier du Journal Le Devoir de ce matin illustre nettement que la surenchère vécue à Montréal depuis un bon moment s’étend à tout le Québec «Certains achètent une première maison plus vite qu’une paire de souliers !»

https://www.ledevoir.com/documents/special/04-21-immobilier/index.html

1.1 L’économiste de la Banque royale dit ce que l’on répète depuis x années « Or, le problème, c’est qu’on a pris du retard au chapitre de la construction »

1.2 Les économistes de la Banque de Montréal proposaient plusieurs mesures pour répondre à «l’embrasement» de l’immobilier -notamment de hausser les taux d’intérêt; l’instauration d’une «taxe sur la spéculation» qui ciblerait le gain en capital lors de la vente d’une propriété principale ou secondaire si celle-ci est vendue dans les cinq premières années suivant son achat («flipping»), augmenter la part du gain en capital soumise à l’impôt sur la vente d’une résidence secondaire.

-la ministre des Finances du Canada: instaurer en 2022 une taxe aux investisseurs étrangers et spéculateurs comme à Vancouver et Toronto : soit 1% pour les logements inoccupés. Cela a favorisé la location de logements à long terme et permis d’amasser plus de 88 millions de dollars.

1.3 le député solidaire dans Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla, plaide quant à lui pour que les offres d’achat soient rendues publiques. M. Amine Ouazad, professeur à HEC Montréal réclame aussi plus de transparence en ce qui concerne les transactions pour éviter que les acheteurs surenchérissent à l’aveugle.

1.4 Le Fonds monétaire international et de l’Organisation de coopération et de développement économiques, suggèrent des impôts non pas seulement sur les revenus des plus riches, mais aussi sur leur patrimoine, sous forme d’impôt sur les successions ou d’impôt foncier. 

Malheureusement, la Ministre des Affaires municipales et de l’habitation du Québec, Madame Andrée Laforest, ne reconnaît même pas qu’il y a une crise immobilière au Québec, malgré tout ce qui est dit ci haut. Quelle tristesse!

2) Donnez votre opinion sur le projet de budget 2022 qui est au: canevas pour soumettre une opinion

https://montreal.ca/articles/consultation-prebudgetaire-2022-12500

3) Solidarité avec locataires aux prises avec des hausses terribles et des évictions illégales :

« Pour véritablement s’attaquer à la flambée des prix de l’immobilier, le gouvernement du Québec doit s’attarder au cœur du problème : la spéculation immobilière. « Il n’est pas normal qu’un bien aussi fondamental que le logement soit assujetti aux lois du marché au point où le prix des immeubles locatifs grimpe bien au-delà de l’inflation. Par exemple, en achetant un duplex à 800 000$, les nouveaux propriétaires souhaitent ‘’rentabiliser’’ rapidement leur investissement en évinçant les locataires et augmenter les loyers. Non seulement il faut mieux protéger les locataires contre ces évictions déguisées, mais il faut combattre cette augmentation effrénée de l’immobilier en instaurant une panoplie de mesures anti-spéculatives, notamment en supprimant la déduction du gain en capital », selon M. Roy-Allard du Regroupement des comités de logement

Nous vous invitons à participer à ces actions. La solidarité de petits propriétares résidentiels avec les locataires, petits commerçants est essentielle si on veut obtenir des changements majeurs.

VENDREDI 23 AVRIL 2021, 17h00, Manif en appui aux expulsés du 3485 Papineau

SAMEDI 24 AVRIL 2021, 13h30 au métro Parc-Extension (Journée des Locataires).

Pierre Pagé pour Montréa Pour Tous.

Multinationales: des impôts sérieux bientôt ?

7 Avr

Bonjour

Alain Deneault se réjouit, ce qui est très rare. Chercheur et professeur qui suit de très près le dossier de paradis fiscaux, il estime fort probable qu’un impôt international minimum pour les multinationales est en voie de se réaliser.

Voici un avant-goût de son point de vue:

« En pleine crise sanitaire, les États redécouvrent leurs prérogatives sociales. Ils comprennent enfin ce que signifie le fait que des entreprises comme Amazon ne contribuent nullement au trésor public tandis qu’elles mènent à la faillite des milliers de petites entités participant, elles, à la vitalité de leur communauté. » C’ est une capsule d’espoir pour contrer la destruction en cours de trop nombreux commerces dans nos villes aux nombreuses rues sinistrées. Voyez l’exemple d’un des quartiers de Montréal les plus prisés dans le monde: Facebook.com/MileEndEnsemble

Bonne lecture


https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/598311/libre-opinion-l-initiative-etats-unienne-pour-les-paradis-fiscaux

Pierre Pagé

Panthère(s) dans le quartier Mile End de Montréal

27 Mar

Cette sculpture de Junko créée à partir de déchets trop nombreux est en place à 2 pas du parc de planches à roulettes sous le viaduc Rosemont-St-Laurent. Signe/symbole que des rapaces sont à l’oeuvre dans ce quartier?

Ça brasse et re-brasse dans le Mile End: le très joli Café des arts https://www.artscafemontreal.com/ expulsé (40% d’augmentation de loyer) puis le proprio de Mona Stiraki Monastiraki – Le Petit Monastère met son immeuble en vente et s’en va! Le Banquet des résistants amoureux du Mile End de septembre 2019 rue Bernard avait dénoncé cette triste détérioration d’un quartier bien réputé!

Mile End Ensemble (groupe Facebook) continue d’agir. C’est encourageant de constater que des jeunes prennent le relais du Comité des Citoyens et de Montréal Pour Tous dans une cause aussi importante! Ces jeunes et moins jeunes ont posé plein de questions au dernier Conseil municipal : https://www.youtube.com/watch?v=XFC61o_-uPY Allez ajouter votre solution à ces hausses effrénées de valeurs immobilières qui touchent aussi les locataires commerciaux et résidentiels.

Avec le Comité des Citoyens du Mile End, nous avons pu y discuter de nos expériences respectives. Nous avons rencontré l’une des leaders. Notre ami de longue date Pierre-René Perrin pierre-rene.com conseiller en immobilier a offert une rencontre gratuite aux commerçants du quartier pour des questions de baux et calculs de taxe. Enfin, nous sommes en contact avec 2 documentaristes qui tournent sur la crise du quartier.

Pour finir avec un espoir :  que notre demande en ce sens soit adoptée par Québec: La taxe sur la spéculation immobilière améliore la disponibilité des logements. 92 % des 88 millions de dollars amassés en 2019 proviennent de propriétaires étrangers (en anglais) Bon samedi Pierre Pagé

Victoire des citoyens du MileEnd contre un spéculateur bien agressif

9 Mar

1) Victoire contre les hausses abusives de Shiller Lavy

2) Des mesures pour faire contribuer les plus riches aux déficits

3) Campagne contre les privilèges fiscaux des fiducies de placement immobilier

4) Bonne nouvelle de Vancouver

1) Victoire contre les hausses abusives de Shiller Lavy

Mile End Ensemble célèbre une autre victoire des citoyens du MileEnd!

S.W.Welch Bookseller restera des nôtres sur St-Viateur. Le spéculateur Shiller Lavy propriétaire de plusieurs immeubles rue St-Viateur ( et rues Bernard, Masson, Mont-Royal,..) a cédé sous la pression et a accepté une prolongation de bail de deux ans, avec une hausse considérablement réduite, grâce au travail acharné des citoyen.ne.s qui se sont mobilisés autour de #MileEndEnsemble.

Le sort de nos quartiers ne peut reposer entre les mains de prédateurs immobiliers comme Shiller Lavy, il faut une réglementation appropriée pour protéger nos quartiers et nos petits commerçants de la spéculation immobilière.

C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que nous maintenons la manifestation/lecture publique du 13 mars à 14h00 devant la librairie. Montréal Pour Tous continue d’appuyer ce mouvement.

Notez bien que notre célèbre auteure de polar Louise Penney a bien appuyé cette lutte:

https://www.lapresse.ca/arts/litterature/2021-03-07/mile-end/louise-penny-defend-la-librairie-s-w-welch-menacee-de-fermeture.php

2) Des mesures pour faire contribuer les plus riches aux déficits

Le député Vincent Marissal répond au chroniqueur financier de la Presse

Qu’en pensez-vous?

3) Campagne contre les privilèges fiscaux des fiducies de placement immobilier

ACORN Canada a lancé une campagne pour sensibiliser les gens aux fiducies de placement immobilier et au traitement fiscal préférentiel dont elles bénéficient. C’est le moment de « freiner les FPI » qui tirent profit des échappatoires fiscales diminuant l’offre de logements abordables. « Freinons les FPI » « Rein in the REITs Les FPI constituent 90 % des grands propriétaires canadiens.

4) Bonne nouvelle de Vancouver: La taxe sur la spéculation immobilière améliore la disponibilité des logements. 92 % des 88 millions de dollars amassés en 2019 proviennent de propriétaires étrangers (en anglais.)

Pierre Pagé pour MontréalPourTous

Pfizer, un citoyen corporatif au dessus de tout soupçon !

28 Jan



Nous vous incitons à signer cette pétition mise en ligne par l’organisme « Canadiens pour une fiscalité équitable », qui dénonce le fait que le géant pharmaceutique Pfizer, fournisseur du vaccin Pfizer-BioNTech contre la CoVID-19, profite actuellement de la pandémie pour obtenir  un large éventail d’allégements fiscaux  et de concessions auprès du gouvernement fédéral…Pfizer est pourtant une société très rentable : à l’échelle mondiale, elle  a réalisé un bénéfice net de plus de 48 milliards de dollars américains au cours des trois dernières années, et ce, tout en payant très peu d’impôts.

POUR SIGNER LA PÉTITION :
https://www.taxfairness.ca/fr/action/ne-laissez-pas-pfizer-exploiter-la-pand%C3%A9mie-pour-obtenir-des-all%C3%A9gements-fiscaux

Pour la petite histoire, signalons que les producteurs de vaccins comme Pfizer, Merck et GlaxoSmithKline ont payé des milliards de dollars en sanctions pénales et en règlements pour fraude dans la recherche, contrefaçon d’études sur l’innocuité des médicaments, omission de signaler les problèmes de sécurité, corruption, pots-de-vin et fausse publicité. En 2009, par exemple, Pfizer a déboursé  2,3 milliards de dollars pour résoudre des allégations criminelles et civiles dans le cadre de ce qui était alors le plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé de l’histoire [1]

Il faut aussi savoir que les CIES pharmaceutiques, comme Pfizer,  seront dégagées de toutes responsabilités quant aux effets secondaires graves pouvant découlés de l’usage des vaccins COVID-19.  Le gouvernement fédéral a, en effet, annoncé, en décembre dernier, la mise en place d’un programme pancanadien d’indemnisation « sans faute » pour tous les vaccins approuvés par Santé Canada. Un tel programme, qui existe déjà aux Etats-Unis,  aura versé  plus de 4,4 milliards de dollars en indemnisation pour les blessures et les décès dus aux vaccins depuis 1989… [2]

Pas de doute, Pfizer est assurément un citoyen corporatif au dessus de tout soupçon !
 
[1] https://violationtracker.goodjobsfirst.org/parent/pfizer
[2] https://www.canada.ca/en/public-health/news/2020/12/government-of-canada-announces-pan-canadian-vaccine-injury-support-program.html
 
 
 

Expérimentation pré-commerciale de la 5G : Radio-Canada saisit la balle au bond !

15 Déc

RADIO-CANADA a produit un article bien documenté et nuancé, qui fait écho à nos préoccupations en regard du  projet d’expérimentation pré-commerciale de la technologie 5G au centre ville de Montréal et de l’opérationnalisation  du concept de Ville « intelligente » et connectée.

Ces 2 projets, connexes, sont menés à vitesse grand V et  SANS CONSULTATION, NI DÉBAT PUBLIC.

L’article peut être lu en suivant le lien ci-bas:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1749581/montreal-experimentation-5g-antennes

Une soirée au cinéma palpitante et…gratuite !

14 Déc

L’organisation Tech for good Canada  présentera ce mercredi le 16 décembre à 20h30 « The Social Dilemma », produit par Netflix  (en anglais avec sous-titres français).  Ce film choc révèle les secrets de l’industrie des réseaux sociaux  grâce aux témoignages d’ex-employés de Facebook, Google, Pinterest, YouTube et Instagram,  qui ont quitté leur entreprise parce qu’ils désapprouvaient  les méthodes de design addictif employées…

La séance est gratuite et se fait via un appel ZOOM. Il suffit, pour ce faire, de vous inscrire en suivant ce lien :