Pfizer, un citoyen corporatif au dessus de tout soupçon !

28 Jan



Nous vous incitons à signer cette pétition mise en ligne par l’organisme « Canadiens pour une fiscalité équitable », qui dénonce le fait que le géant pharmaceutique Pfizer, fournisseur du vaccin Pfizer-BioNTech contre la CoVID-19, profite actuellement de la pandémie pour obtenir  un large éventail d’allégements fiscaux  et de concessions auprès du gouvernement fédéral…Pfizer est pourtant une société très rentable : à l’échelle mondiale, elle  a réalisé un bénéfice net de plus de 48 milliards de dollars américains au cours des trois dernières années, et ce, tout en payant très peu d’impôts.

POUR SIGNER LA PÉTITION :
https://www.taxfairness.ca/fr/action/ne-laissez-pas-pfizer-exploiter-la-pand%C3%A9mie-pour-obtenir-des-all%C3%A9gements-fiscaux

Pour la petite histoire, signalons que les producteurs de vaccins comme Pfizer, Merck et GlaxoSmithKline ont payé des milliards de dollars en sanctions pénales et en règlements pour fraude dans la recherche, contrefaçon d’études sur l’innocuité des médicaments, omission de signaler les problèmes de sécurité, corruption, pots-de-vin et fausse publicité. En 2009, par exemple, Pfizer a déboursé  2,3 milliards de dollars pour résoudre des allégations criminelles et civiles dans le cadre de ce qui était alors le plus grand règlement de fraude en matière de soins de santé de l’histoire [1]

Il faut aussi savoir que les CIES pharmaceutiques, comme Pfizer,  seront dégagées de toutes responsabilités quant aux effets secondaires graves pouvant découlés de l’usage des vaccins COVID-19.  Le gouvernement fédéral a, en effet, annoncé, en décembre dernier, la mise en place d’un programme pancanadien d’indemnisation « sans faute » pour tous les vaccins approuvés par Santé Canada. Un tel programme, qui existe déjà aux Etats-Unis,  aura versé  plus de 4,4 milliards de dollars en indemnisation pour les blessures et les décès dus aux vaccins depuis 1989… [2]

Pas de doute, Pfizer est assurément un citoyen corporatif au dessus de tout soupçon !
 
[1] https://violationtracker.goodjobsfirst.org/parent/pfizer
[2] https://www.canada.ca/en/public-health/news/2020/12/government-of-canada-announces-pan-canadian-vaccine-injury-support-program.html
 
 
 

Expérimentation pré-commerciale de la 5G : Radio-Canada saisit la balle au bond !

15 Déc

RADIO-CANADA a produit un article bien documenté et nuancé, qui fait écho à nos préoccupations en regard du  projet d’expérimentation pré-commerciale de la technologie 5G au centre ville de Montréal et de l’opérationnalisation  du concept de Ville « intelligente » et connectée.

Ces 2 projets, connexes, sont menés à vitesse grand V et  SANS CONSULTATION, NI DÉBAT PUBLIC.

L’article peut être lu en suivant le lien ci-bas:

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1749581/montreal-experimentation-5g-antennes

Une soirée au cinéma palpitante et…gratuite !

14 Déc

L’organisation Tech for good Canada  présentera ce mercredi le 16 décembre à 20h30 « The Social Dilemma », produit par Netflix  (en anglais avec sous-titres français).  Ce film choc révèle les secrets de l’industrie des réseaux sociaux  grâce aux témoignages d’ex-employés de Facebook, Google, Pinterest, YouTube et Instagram,  qui ont quitté leur entreprise parce qu’ils désapprouvaient  les méthodes de design addictif employées…

La séance est gratuite et se fait via un appel ZOOM. Il suffit, pour ce faire, de vous inscrire en suivant ce lien :

4 réponses du Directeur du Service de l’évaluation à nos questions

4 Déc

Elles ont été obtenues dans le cadre du « marathon » récent de la Commission des finances sur le budget/PDI 2021.

Les 2 premières sont celles d’un couple propriétaire du Plateau-Mont-Royal :

Question 1 : Objectifs 2021 : pouvez-vous vous engager à favoriser, en amont des visites, des discussions et négociations des évaluations entre propriétaires résidentiels et évaluateur pour ajuster à la réalité, pas seulement aux algorithmes des modèles comparatifs, la réelle valeur de nos maisons afin que nous puissions continuer à vivre dans nos quartiers malgré la spéculation croissante de notre voisinage.

Réponse 1 de M. Côté : Nous ne pouvons offrir de discuter avec tous les proprios car il y en a 500, 000 et nous faisons une évaluation de masse. Cependant, nous acceptons que nos évaluateurs discutent avec les propriétaires  dans plusieurs cas: lors de l’évaluation suite à la construction d’un immeuble, lors du dépôt d’une demande de révision. Aussi , étant donné la « boîte noire  » qu’est l’évaluation, nous cherchons à mieux expliquer notre travail.

Question 2: «Quel est le montant des valeurs revues à la baisse suite aux inspections résidentielles pour 2014-2020 et quelle est la moyenne de ces baisses pour les quartiers centraux, dont le Plateau-Mont-Royal ?»

Réponse 2 de M. Côté : les baisses sont effectuées dans une moyenne de 50% des cas de Demande de Révision (DDR). Par exemple des années de 2014 à 2020 les % de cas de baisses sont 49, 53,48, 47,51 et 44 % en 2020. Pour les % de baisses: 11, 13, 10 et 7% en 2020.

Question 3 posée par P. Pagé: Merci du travail de votre service, de vos 3 assemblées publiques sur le rôle foncier 2020 avec 3 maires d’arrondissement auxquelles nous avons participé avec un grand nombre de citoyens.Nous avons 2 cas où des réductions de 144 000$ de la valeur d’immeubles résidentiels ont été effectuées. De si grands écarts dans vos évaluations sont-elles dues à la surévaluation des propriétés, à un manque de budget, de personnel, d’expertise? Quelles mesures pour réduire cela?

Réponse de M. Côté : Une réduction importante de valeur dans le cadre d’une demande de révision est chose possible dans certains cas. Cela s’explique la plupart du temps par le fait que nous n’avons pas revu (réinspecté) l’immeuble depuis de nombreuses années et que par conséquent notre connaissance de la condition de l’immeuble ne correspond pas à la réalité.

Lorsqu’un immeuble n’a pas été rénové et n’est pas réinspecté pendant plusieurs années (aucun événement nous a appelé à le faire, comme un permis de rénovation, une demande de révision, une transaction), sa valeur évolue de rôle en rôle en fonction de l’augmentation moyenne des immeubles de même type dans le secteur. Sa condition étant inférieure à la moyenne, il peut alors se créer une « sur évaluation » qui grandit avec chaque nouveau rôle.

L’inverse est vrai. Un immeuble rénové sans que nous en ayons eu connaissance (dont la condition est donc supérieure à ce que nous savons) va plutôt développer une sous-évaluation qui grandit avec chaque nouveau rôle. Ce phénomène est « normal » dans un rôle d’évaluation dans la mesure où, la loi exige une inspection des immeubles à une fréquence de 9 ans. Le système d’impôt foncier québécois concède donc nécessairement une imprécision quant à l’adéquation entre la condition d’un immeuble et sa valeur à un moment donné. 

En dépit de ces écarts, non négligeables dans certains cas, l’ensemble des valeurs inscrites au rôle est statistiquement fiable. Pour être technique, les ratios entre la valeur au rôle d’un immeuble et son prix de vente sont regroupés autour de la médiane avec un écart type qui ne dépasse pas 10 % lors du dépôt d’un rôle à Montréal, performance qui répond aux exigences du Règlement sur le rôle d’évaluation foncière, article 14.

Question 4 de P. Pagé:

Vous et votre Service avez bien accru l’accès en ligne aux données. Le secteur de l’évaluation n’étant ni simple ni une science exacte, comment comptez-vous aller plus loin pour faciliter la compréhension et le travail de « comparaison » du citoyen? Par exemple en fournissant l’accès au rapport de l’évaluateur d’une propriété x, aux définitions des « comparables » et des unités de voisinage, à la traduction en plusieurs langues des termes techniques?

Réponse de M. Côté : Nous sommes résolument engagés à accentuer l’offre d’information disponible au citoyen. Nous continuerons d’offrir des séances d’information publiques. Nous pourrions aussi bonifier l’information qui y est diffusée, en prenant soin de rester sur les concepts de base, en mode « vulgarisation ». Si vous avez des suggestions à ce sujet, elles sont les bienvenues.

Nous souhaitons aussi développer l’offre de services ou d’informations accessible en ligne. Nous voulons par exemple permettre aux propriétaires d’immeubles de consulter, en ligne, leur dossier de propriété (ce dossier comprend la description de son immeuble et les paramètres généraux ayant mené à sa valeur) et la matrice graphique. Des fonctionnalités permettant de déposer des demandes de révision en ligne sont aussi à l’étude.

Nous avons toutefois des contraintes de disponibilité de la technologie et de budget pour réaliser ces améliorations.

Par ailleurs, je dois corriger une croyance répandue. Il n’existe pas de « rapport d’évaluation par comparaison » pour chacune des propriétés inscrites au rôle. Il n’est pas possible de produire un tel document pour chacune des propriétés dans un processus d’évaluation de masse. Un tel exercice de comparaison peut être réalisé dans le cadre du traitement d’une demande de révision ou d’un permis de nouveau bâtiment, mais ce document demeure un document de travail.

Ce n’est que lorsqu’une contestation procède devant le Tribunal administratif du Québec que nous avons l’obligation de produire un rapport d’expertise et de le communiquer au plaignant, et ce, en vertu des règles de la loi sur la justice administrative.

Sachez également que l’application de la méthode de comparaison n’est qu’un des exercices servant à supporter l’expression de l’opinion d’un professionnel de l’évaluation. Le choix des comparables que le professionnel juge les meilleurs est sa prérogative. Sa conclusion est assortie d’un bon nombre de nuances que seul l’évaluateur peut expliquer.

Pour ce qui est de la définition des concepts de base, comme l’unité de voisinage, la reconstruction du contenu du site WEB actuellement en cours y répondra éventuellement.

N’hésitez pas à communiquer avec moi au besoin.

Voilà. Montréal Pour Tous va rencontrer bientôt M. Côté pour échanger sur les améliorations possibles en prévision du Rôle foncier 2023 qui se prépare dès juillet 2021. Vos suggestions sont les bienvenues.

Chaussées, travaux, mobilité

2 Déc

1) Marathon Budget et Immobilisations 2021 Les travaux de la Commission des Finances ont eu lieu en ligne du 18 au 26 novembre.
Un grand nombre de citoyens, dont moi-même, ont posé des questions après les présentations de chaque service. Vous pouvez visionner tout cela maintenant; bientôt il y aura aussi nos recommandations et celles de la Commission au: http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6877,143464989&_dad=portal&_schema=PORTAL

Nous voulons vous donner un bref aperçu de ce marathon en choisissant des questions et réponses.

Question no 1 suite à la présentation du Service des infrastructures routières lundi 23 novembre :

Merci de votre travail. J’ai posé au Service de l’Urbanisme vendredi dernier une question sur la dégradation des chaussées, donc de nos actifs. On m’a répondu à propos de la réparation des nids-de-poule, ce qui était très bien. Mais je voulais savoir comment vous surveillez la qualité/durabilité des travaux des entrepreneurs, dont Energir, Bell,Hydro, qui ouvrent les chaussées? Et ce que vous exigez d’eux quand c’est mal fait? Car cela représente beaucoup de dépenses pour refaire le travail.

Réponses: Le colmatage des nids de poule s’est amélioré grâce à un suivi avec le fournisseur. Pour les travaux de Bell, Hydro, Énergir et autres, il y a un système de consentement : ils doivent obtenir à l’avance un ok de la Ville pour faire leurs 5000 quelques travaux, ce qui améliore la coordination! Il y a maintenant des pénalités pour ouvrir la chaussée de façon non planifiée. Des inspecteurs sur place lors de grands travaux exigent des changements payables par l’entrepreneur selon le contrat. Notre service suit aussi les travaux en arrondissements.

Autres réponses recueillies auprès de divers services : il y a eu peu de travaux depuis la dette olympique, des travaux intégrés (chaussée, trottoirs, eau et égoût) se font depuis 2012 seulement; rattrapage en cours: 2015 : 28,3% de chaussées en bon ou très bon état. 2018, 39,5%. Pour améliorer la mobilité c’est très difficile: ralentissement de nos grands projets intégrés (chaussée, eau et égout, feux de circulation, trottoirs), grands travaux de Québec sont prévus (Tunnel Lafontaine, Métropolitain, Namur, Hippodrome, Tunnel Ville-Marie, REM, ..beaucoup de goulots d’étranglement!

Le Service favorisera en 2021 la mobilité sur les grands axes où il y aura moins de travaux intégrés (pas sur les petits axes). À surveiller de près. Du positif: nouvelle méthode d’auscultation des conduites sans coupure d’eau; augmentation de la productivité: plus de travaux réalisés par employé!

Question no 2 , suite à la suggestion d’un citoyen. Mais faute de temps, elle n’a pu être lue en commission mais à laquelle le service répondra sous peu par écrit :

« L’avenue du Parc est également « tellement montréalaise » pour la façon dont on y gère les travaux publics. Trois mentions doivent être attribuées. La première pour avoir installé un mobilier d’affichage pour que les citoyens y brochent leurs pancartes… exactement là où se trouve la porte arrière des autobus qui s’arrêtent à l’arrêt Saint-Viateur. (..) En hiver, cette pièce de mobilier empêche les chenillettes de faire leur travail, ce qui fait que les passagers qui débarquent le font sur un monticule de glace. Tellement montréalais !

La deuxième pour avoir coulé les bordures de trottoir… six semaines après avoir asphalté la rue. Faire une bordure de trottoir demande à ce qu’on creuse une tranchée de quatre pieds de large côté rue. Le résultat est un rapiéçage de surfaces d’asphalte, rapiéçage qui a déjà commencé à se fissurer là où les bandes d’asphalte se rejoignent. Tellement montréalais !

Une troisième mention pour le fait que bien qu’on travaille ce bout de rue depuis maintenant dix ans, personne n’a pensé qu’il serait opportun de créer un schéma d’ensemble. Les mêmes vieux trottoirs pas assez larges, les mêmes vieux arbres malades, les mêmes limites mal définies entre l’emprise des bâtiments et celle de la Ville, tant et si bien que les détritus ne sont jamais ramassés par personne, faisant de la rue l’une des plus sales du coin, ce qui n’est pas peu dire. Tellement montréalais !

Bonne journée, Pierre Pagé, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lucille Mallette

Budget 2021 et plan d’immobilisations: nos 2 questions et les réponses reçues.

2 Déc

1) Montréal Pour Tous a participé aux travaux de la Commission des Finances sur le Budget et les Immobilisations 2021 du 18 au 26 novembre dernier.
Un plus grand nombre de citoyens ont posé une question lors des séances en ligne qui ont facilité la participation. Nous étions moins seuls que par les années passées, tant mieux.
Il est encore possible de regarder les présentations des chefs de plusieurs services, d’entendre les questions du public et des élus après les présentations de chacun des services. C’est au: http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6877,143464989&_dad=portal&_schema=PORTAL

Encore cette année, notre impression après ces journées de travaux est la suivante : les responsables sont bien engagés dans l’amélioration de leur travail, les employé-e-s ont fourni les efforts supplémentaires pour maintenir les services en temps de pandémie, même durant les nuits. Les élu-e-s font bien leur travail, ils questionnent, comparent, rappellent certaines décisions antérieures.

2) Notre 1ère question s’est dressée au Directeur du Services des Finances. Nous avons demandé un taux différencié pour les immeubles résidentiels, donc plus élevé pour les résidences plus chères. Non, c’est la réponse reçue. La Loi au Québec ne permet pas cela. Pourtant c’est possible pour les immeubles non résidentiels. Nous le demanderons au Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Parlez-en à votre député-e ou écrivez-lui. Profitez-en pour lui parler aussi du besoins de taxes plus élevées pour des propriétaires ne vivant pas ici ou des trusts qui possèdent un grand nombre de logements. La fiscalité doit changer.

3) Notre 2e question: au Service de l’Eau/Eaux usées, illustration de la situation d’ensemble. Bravo pour toutes vos réalisations. Mais comment allez-vous corriger les graves irrégularités dénoncées par l’Inspectrice générale dans le projet de construction d’une usine d’ozonation couplée à une centrale électrique?

Le Service de l’Eau est un des plus gros services: 274M$ de budget pour fonctionner en 2021 et 456 Millions $ en investissement, 33 Milliards $ d’actifs. En 2020 : 28,000 entrées d’eau en plomb auscultées, 3600 refaites, 232 kilomètres de conduites auscultées et 78 renouvelées. En 2021 se poursuivront des travaux afin de capter les eaux de pluie et ainsi éviter qu’elles ne se retrouvent dans les égoûts puis à l’usine de traitement.

L’usine de traitement des eaux usées de l’est de Montréal est la 3e plus grosse au monde (100 cols-bleus, traitement de l’équivalent de 3 stades olympiques à la seconde (?), revalorisation de 3900 tonnes de cendres). La Ville veut construire une autre usine de désinfection à l’ozone avec une centrale électrique pour rejeter moins de bactéries/médicaments dans notre fleuve. L’Inspecteur Général découvre fin 2019 de gros problèmes: un expert douteux, des employés qui appuient ce choix sans respecter les critères établis. Décourageant. Mais il fait des recommandations et les responsables de la Ville réagissent vite et mieux qu’avant : un directeur de projet et 2 avocats sont nommés, encadrés par un comité d’experts indépendants. Ils seront en lien étroit avec le comité de gestion des grands projets.

De plus, de tels grands projets seront divisés en plus petits lots afin de miser sur plusieurs entreprises et de les surveiller mieux. Surtout que parmi ces entreprises qui doivent livrer l’usine en été 2024 ne sont pas blanches comme neige : SNC et la française Suez.

Bonne journée, Pierre Pagé, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lucille Mallette

Pour un Fonds québécois de revitalisation urbaine

1 Déc

« Il faut empêcher l’exode des citoyens moins fortunés vers les quartiers périphériques de nos villes ».

C’est la Libre opinion publiée aujourd’hui le 1er décembre 2020 dans le Journal le Devoir. M. Dieudonné Ella Oyono, résident de Pointe-aux-Trembles à Montréal, économiste et chargé de cours à l’École des Sciences de la Gestion de l’UQAM y présente plusieursidées intéressantes. Par exemple:

« Au-delà de cas précis, l’arbre qui cache la forêt, nous devons constater dans nos villesla lutte sans merci pour prendre possession de l’espace pour des fins économiques, car c’est de cela qu’il s’agit réellement.Les terrains étant de plus en plus rares et le marché immobilier se portant assez bien, les maisons unifamiliales d’un certain âge deviennent la proie de ceux qui veulent faire de bonnes affaires. » (…)

« On observe malheureusement un déplacement irréversible des personnes moins fortunés vers la périphérie, même si elles habitaient les quartiers centraux depuis 30 ou 40 ans » (…)

« Il faudrait songer à mettre en place un Fonds québécois de revitalisation urbaine (…) Il s’agit concrètement d limiter la hausse des taxes foncières à l’inflation dans des secteurs géographiques bien précis (…) Ce fonds permettrait de reporter le paiement de la taxe foncière additionnelle au moment de la vente de la maison. »

Pour lire l’article au complet:

https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/590717/pour-un-fonds-quebecois-de-revitalisation-urbaine

M. Oyono rejoint tout à fait notre demande de Programme québécois de report des impôts fonciers, un programme volontaire semblable à celui des prêts étudiants.

Téléphonie 5G : lettre d’un grand-père indigné

25 Nov

Photo © Francis Gélinas

Documentariste et l’un des réalisateurs des émissions Science-Réalité et Découverte de Radio-Canada pendant 25 ans, Pascal Gélinas a écrit cette lettre à son petit-fils afin qu’il puisse un jour « comprendre son tourment ». 

Lorsque ton père a pris cette photo, j’étais un grand-père heureux. J’avais mes petits soucis, comme tout le monde. Mais vraiment, avec une amoureuse qui illumine ma vie, avec tes parents que j’adore, et avec toi, prunelle de mes yeux, j’étais un grand-père comblé.

Mais voilà, depuis un an, ma vie a basculé. Le virus de l’indignation s’est infiltré sous ma peau et s’est logé là où il aboutit le plus souvent, au creux du ventre. Mon cher petit, je suis devenu un grand-père indigné !

Lire la suite sur :

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/telephonie-5g-lettre-dun-grand-pere-indigne.html

Budget 2021 Montréal, Thomas Piketty et une belle victoire!

17 Nov

1) Montréal Pour Tous participera de près pour une 10e année aux travaux de la Commission des Finances sur le Budget et les Immobilisations 2021 de la Ville de Montréal.

Regardez les documents et Posez votre question sur le Budget en général ou à un Directeur de service en particulier. Tout est au : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6877,143464989&_dad=portal&_schema=PORTAL

À signaler: dans le document Faits saillants, regardez page 39 le tableau très intéressant sur les arrondissements (population, budget, évaluation foncière moyenne, taux de taxes, nombre d’employés).

Voici un exemple de question que nous soumettrons mercredi prochain à 14h30 sur l’ensemble du budget :

Bravo.Votre budget stimule l’économie, garde le même fardeau fiscal résidentiel. Pour la dette, il n’y a pas de changement significatif. 17,2% du budget (1/6), et PDI 34,8%.

Avez-vous des mesures pour contrer à votre niveau l’enrichissement des plus riches et à l’appauvrissement des classes moyennes/pauvres, bien décrits par Thomas Piketty? Par exemple, des mesures progressives pour le secteur résidentiel: taux de taxes différenciés pour propriétés plus chères et moins chères, pour les étrangers ou ceux possédant plusieurs immeubles?


2) Pour connaître les travaux majeurs de Thomas Piketty eu réseau Wolrd Inequalities database qui nous stimulent tant:

https://www.ledevoir.com/econo

C’est pour bien comprendre le recul des classes moyennes et pauvres dans le monde au profit des grandes fortunes et des actions possibles.

3) Une 2e baisse majeure d’évaluation foncière, cette fois à Rosemont-Petite-Patrie:

« Nous avons donc réussi à diminuer notre évaluation foncière de 148,400$ ! Je voulais vous remercier pour la formation sur la révision de l’évaluation foncière et pour vos bons conseils durant ce processus (…) que nous avons réussi à faire accepter notre demande de revision sans négociation grâce au tableau de M. Lepoutre (ndlr notre évaluateur agréé bénévole). Ce qui fera la différence pour nous sur le long terme! »

Bonne journée, Pierre Pagé, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lucille Mallette

L’approbation de la motion sur la 5G à reporter, impérativement !

12 Nov

Madame la Mairesse,

Le conseil municipal devra se prononcer lundi prochain le 16 novembre, sur la motion pour l’adoption du règlement autorisant l’occupation du domaine public aux fins de l’exploitation des réseaux de télécommunications 5G et l’approbation des ententes afférentes à conclure avec les CIES concernées ,(Dossier #1202968028) .

Montréal  a institué un périmètre de 4,1 kmau centre ville – le Laboratoire urbain 5G – où il sera permis aux opérateurs de télécommunications d’installer 200 antennes sur le mobilier urbain  (lampadaires, poteaux, abribus, etc)  pour y  compléter l’expérimentation pré commerciale de la technologie 5G.

Nous vous soumettons ces questionnements auxquels nous aimerions avoir réponse : 
1- Quelle crédibilité donner aux conclusions  découlant de  cette « expérimentation » pré-commerciale, dans les circonstances actuelles ?
2- Sur quelle base se fonde l’affirmation à l’effet que cette entente de partenariat est « à cout nul » ?
3- Est-ce que cette entente de partenariat protège la Ville, la mairesse et les conseillers, contre d’éventuelles poursuites ?
 
Des discussions de fond doivent être impérativement menées sur cette transformation numérique, imposée à vitesse grand « V », qui impacte profondément notre vie citoyenne et nos modes d’existence…

Madame la Mairesse,  nous souhaitons, dans les circonstances et en regard du principe de précaution,  que l’approbation de la motion en cause soit reportée à une date ultérieure…

Pierre Pagé, Johanne Dion, Jeanie Baudchon, Lucille Mallette
pour Montréal pour tous


Vous pouvez consulter le détail de la lettre acheminée à la Mairesse Valérie Plante en suivant ce lien:
https://mcusercontent.com/a041bb9236bd8656d8c0901f7/files/aad7cd61-cc9d-4e23-8d87-1ff9a860e3a1/PDF_Motion_5G_lettre_Mairesse_Vale_rie_Plante.pdf